SCPI : société civile de placement immobilier

À jour en Juin 2017

Écrit par les experts Ooreka

La SCPI est une société civile. Elle a l'avantage de répartir l'investissement, donc de donner accès à un placement immobilier avec quelques milliers d'euros à placer.

Société civile de placement immobilier

Vous cherchez un placement qui peut rapporter de l'argent sur le long terme ? Choisissez un placement immobilier. La société civile de placement immobilier (SCPI) permet d'investir dans l'immobilier et d'en tirer un revenu régulier, puisque la SCPI a pour but d'investir dans des immeubles dédiés à la location.

Les placements immobiliers possibles sont : la SCPI, l'OPCI, la SIIC ou l'immobilier locatif.

Fonctionnement de la SCPI

Il est possible d'acheter et vendre des parts de SCPI, mais tout dépend du type de produit détenu (ou visé) :

  • Dans le cas d'une SCPI à capital fixe, le porteur de part de la SCPI devra trouver un acheteur sur un marché secondaire, comme tout titre financier. L'épargnant doit s'inscrire auprès de la société de gestion vendeuse des parts en définissant le prix souhaité.
  • Dans le cas d'une SCPI à capital variable, la société de gestion rachètera les parts mises en vente si elle trouve un autre souscripteur.

Les SCPI fiscales (Scellier, Girardin, Malraux)

Les SCPI fiscales permettent d'accéder aux programmes de défiscalisation immobilière, non plus en achetant la totalité d'un bien mais uniquement une part.

Combien rapporte une SCPI ?

  • Les SCPI rapportent des revenus réguliers. Dans les locations de biens professionnels (bureaux, commerces), le rendement moyen est d'environ 6% par an. Les SCPI de logements ont une rentabilité plus faible de 3 à 4%.
  • La performance globale tient compte des loyers mais aussi de la valorisation annuelle des immeubles. C'est l'un des principaux risques des SCPI, le marché de l'immobilier ayant un impact sur les rendements

Fiscalité

  • les revenus financiers dus aux placements de trésorerie de la SCPI sont imposés au prélèvement forfaitaire libératoire ou soumis à l'impôt sur le revenu.
  • Les revenus fonciers provenant des loyers sont assujettis à l'impôt sur le revenu, et leur imposition diffère selon le régime choisi (microfoncier ou en frais réels).
  • L'impôt sur les plus-values immobilières est applicable. Il est de l'ordre de 19% sur la plus-value, plus 15,5% de prélèvements sociaux. Au bout de quinze ans de détention, les plus-values sont exonérées d'impôts.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean francois www.arcrachatcredits.org association arc rachat de

informations crédits immobiliers, rachat de crédit | association arc aide au rachat de credits

Expert

antonin amas

conseil en gestion de patrimoine certifié cgpc | chemin larzan

Expert

AM
alain m.

ancien cadre sup de la direction gle des impôts

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez à constituer votre épargne retraite ?

Faites une simulation gratuite !

Comparez et choisissez le meilleur contrat épargne retraite.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !