Warrants

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2019

Sommaire

Un warrant est un instrument financier émis par une banque et négocié en Bourse. Il donne à son porteur le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent (indice, action, devise, etc.) à un prix déterminé à l’avance, à ou jusqu’à une date donnée.

Un warrant permet de bénéficier d'un effet de levier considérable avec une implication positive si le scénario anticipé par l'investisseur se réalise (et inversement). 

Warrant : intérêt patrimonial et fonctionnement

Un warrant est un instrument financier complexe réservé à des investisseurs avertis qui ont conscience des risques attachés à ce produit. Il peut être acheté chez un intermédiaire financier moyennant le paiement de frais de courtage (et éventuellement de droits de garde).

Lire l'article Ooreka

Objectif recherché

En acquérant un warrant, l'investisseur réalise un pari sur l’évolution du cours de l’actif sous-jacent du warrant. On peut l'utiliser avec 2 objectifs :

  • dynamiser un portefeuille : moyennant un investissement initial modeste (prime), il permet de parier sur la hausse ou la baisse d’un sous-jacent sur lequel l’investisseur à une forte conviction ;
  • protéger un portefeuille : l’investisseur peut utiliser le warrant pour protéger son portefeuille contre la baisse d’un indice, d’une action, d’une matière première, etc.

Types de warrant

Techniquement, un warrant donne le droit (et non l’obligation) d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent, à un prix fixé à l’avance. Pour acquérir ce droit, l'investisseur verse une prime (prix du warrant). Cette prime est cotée en bourse.

On distingue 2 types de warrant :

  • le warrant « call » permet de se positionner à la hausse. Il donne au porteur le droit d’acheter le titre sous-jacent à un prix convenu d'avance (« strike »), à une date précise ou jusqu’à cette date  (la date d’échéance), et pour une quantité déterminée (parité) ;
  • le warrant « put » permet de se positionner à la baisse. Il donne au porteur le droit de vendre le titre sous-jacent à un prix déterminé à l’avance à une date précise ou jusqu’à cette date et pour une quantité déterminée.

Le principal intérêt d'un warrant réside dans l'effet de levier qui lui permet d'amplifier les variations du sous-jacent sur lequel il porte. Si le cours du sous-jacent varie de 1 %, celui du warrant pourra varier de 5 %, 10 %, ou plus encore selon ses caractéristiques, à la hausse comme à la baisse.

Évolution du prix du warrant

Le prix du warrant (prime) évolue d’abord en fonction de l’évolution de son sous-jacent. C’est l’effet de levier. En cas de bonne anticipation de la variation du sous-jacent (à la hausse ou à la baisse), les gains potentiels sont démultipliés.

Si l’anticipation est erronée, la valeur de la prime peut baisser fortement dans un laps de temps réduit. Le porteur peut donc perdre la totalité de son investissement, même avant l’échéance.

La volatilité joue également dans l’évolution du prix du warrant : elle représente l’amplitude avec laquelle les cours du sous-jacent évoluent à la hausse comme à la baisse.

Plus cette volatilité est élevée, plus la prime du warrant sera forte, car la probabilité pour que le prix d’exercice soit atteint est plus importante. A contrario, quand l’incertitude sur l’évolution du cours du sous-jacent s’amenuise, la volatilité décline et la valeur du warrant suit le même chemin même si la tendance du sous-jacent correspond bien à l’anticipation de départ.

Le temps joue aussi contre la valeur du warrant qui diminue à mesure que la date d’échéance approche. La durée d’un warrant peut être de quelques mois ou de quelques années. Après la date d’échéance, la prime cesse d’exister.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire