Livret de développement durable et solidaire (LDDS) 2018

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

le livret de développement durable et solidaire (LDDS – anciennement LDD) est un livret d'épargne rémunéré à un taux fixé par le Gouvernement (0,75 % depuis août 2015). Son plafond de dépôt est de 12 000 € et les intérêts servis par le LDDS échappent à la fois à l’impôt et aux prélèvements sociaux (17,2 % depuis le 1er janvier 2018). Voyons en détail le fonctionnement du LDDS.

Livret de développement durable et solidaire : ouverture

Le LDDS (anciennement LDD) a été créé en 2007 pour remplacer le compte pour le développement industriel (Codevi) dont l’objectif était de contribuer au financement des PME et des investissements d’intérêt général.

Le LDDS élargit ces prérogatives en y incluant une dimension écologique : les fonds déposés sur le LDDS sont employés pour le financement des travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments anciens. C’est le produit d’épargne réglementée le plus populaire après le livret A.

Toutes les banques peuvent proposer un LDDS. Il est accessible à tout contribuable majeur ayant son domicile fiscal en France à concurrence d’un seul LDDS par personne. Un foyer fiscal peut cumuler 2 LDDS au maximum.

L'ouverture d'un LDDS est également possible pour les mineurs disposant de revenus personnels et ayant demandé une imposition séparée.

À l’ouverture du compte, le titulaire doit déclarer sur l’honneur que son domicile fiscal est en France et qu’il ne détient aucun autre LDDS.

Fonctionnement du livret de développement durable et solidaire

Depuis 2003, le taux du LDDS est identique à celui du livret A. Ce taux est actuellement de 0,75 %. Il restera inchangé jusqu'en 2020 (arrêté du 27 novembre 2017). Les retraits et les versements effectués sur le livret sont libres.

Dans le détail, le fonctionnement du plan est le suivant :

  • montant minimal pour ouvrir un LDDS : 15 € ;
  • montant minimum des versements et retraits : libre ;
  • plafond : 12 000 € ;
  • frais : aucun, qu’il s’agisse de l'ouverture du LDDS, de sa clôture et des opérations portées au crédit ou au débit du livret ;
  • les intérêts sont décomptés par quinzaine civile (le 1er et le 16 de chaque mois) et ajoutés chaque 31 décembre sur le compte ;
  • fiscalité : les intérêts du LDDS sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Livret de développement durable et solidaire : clôture

Le LDDS peut être clôturé en écrivant à son établissement bancaire (de préférence via une lettre recommandée avec AR). Le titulaire alors doit préciser :

  • les références du LDDS ;
  • celles du compte sur lequel il souhaite transférer les fonds du livret.

En cas de clôture du LDDS en cours d'année, les intérêts sur la période courue depuis le début de l'année sont crédités au jour de clôture.

Tout particulier peut savoir s’il est bénéficiaire d'un compte inactif en se rendant sur le site Internet Ciclade.

Loi Eckert

Article

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Épargne

Épargne : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur où placer votre argent
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Court terme

Sommaire