Devises

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Communément appelé « Forex », le marché des devises détermine le taux de change d’une monnaie par rapport à une autre. Il permet en effet de spéculer sur le taux de change de paires devises (par exemple l’euro/dollar) et de faire des profits à la hausse comme à la baisse. L’une des particularités du marché Forex est d'autoriser le trading 24H/24 et 5 jours/7.

Marché des devises : utilité et règles de fonctionnement

Marché de gré à gré mondial et décentralisé, le Forex est animé par un nombre d’intermédiaires réduits. Selon la Banque des règlements internationaux (BRI), les intervenants financiers (dont les hedge funds, les institutionnels et les traders haute fréquence) en trustent 51 %, les grandes banques 42 % et les entreprises 7 %.  

Sur le Forex, on peut échanger de grandes monnaies, mais aussi des devises périphériques, volatiles, ce qui génère des opportunités de profit (et de pertes) auxquels certains opérateurs veulent associer les investisseurs particuliers.

Sur ce marché, tout marche par paires : on ne peut pas consulter le taux d’une devise seule, mais toujours celui d’une paire.

Les paires sont cotées en temps réel les unes par rapport aux autres, 24 heures sur 24, du dimanche soir au vendredi soir. Les courtiers qui proposent leurs services aux particuliers sont reliés à des plateformes de cotation continue.

Marché des devises : un placement spéculatif

Le marché des changes donne la possibilité de jouer la hausse d’une devise par rapport à l’autre (cross). Acheter une paire comme l’EUR/USD revient faire un pari gagnant sur l'euro. Alors que vendre de l'EUR/USD revient à réaliser l’opération inverse, c’est-à-dire vendre de l’euro et acheter du dollar.

Les investisseurs jouant sur les devises, disposent d’un effet de levier considérable. Ils versent une marge, c’est-à-dire un dépôt de garantie. Celui-ci permet d’ouvrir une position beaucoup plus élevée que ce dépôt initial.

Les frais de transaction sur le marché des devises sont réduits. Les courtiers se rémunèrent en prélevant un spread (écart) entre le prix de vente ou d’achat de la paire. On distingue généralement 2 types de spreads : les fixes et les flottants, qui varient en fonction des conditions de marché. 

Pour gagner de l’argent en jouant sur les devises, il faut déterminer un objectif de profit, choisir un courtier pratiquant des spread étroits… et fixer le seuil de perte que l’on peut supporter.

Lire l'article Ooreka

Des produits pour parier sur les devises

Il est possible d'intervenir sur le marché des devises en utilisant plusieurs types de produits financiers :

  • les fonds spécialisés permettent de tirer parti des opportunités en déléguant les arbitrages à des spécialistes. Devises émergentes, devises de référence, devises spéculatives : tous les positions sont possibles selon l’orientation des fonds ;
  • les warrants et les turbos peuvent être utilisés. Ils permettent de parier sur la hausse ou la baisse d'une devise par rapport à une autre avec effet de levier ;
  • les options binaires : grâce à elles, ils est possible de spéculer sur l’évolution d’une monnaie durant une courte durée. Si le « trader » a bien anticipé cette évolution, il perçoit un gain déterminé à l’avance ; à l’inverse, s’il se trompe, il perd l’intégralité de sa mise de départ à l’expiration de l’option binaire ;
  • les Contracts for difference (CFD) : ils lient un vendeur qui s'engage à payer à un acheteur la différence de prix du sous-jacent coté, entre le moment de l'ouverture et de la clôture du contrat. Les devises se traitant par paires, on peut les jouer à la hausse comme à la baisse. L’effet de levier des CFD peut vite aboutir à la perte du capital investi, car l’évolution des devises est influencée par des statistiques économiques difficiles à maîtriser.

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire

Les investissements sur le marché au comptant

Coupon zéro Dividende préciputaire Fonds indiciels Action de préférence Obligations perpétuelles Actifs financiers SRD classique Obligations vertes CLN Exchange Traded Funds Titre hybride Sicav Obligations à bons de souscription d'actions (OBSA) Bon du Trésor Junk bonds FCP Valeur faciale OATI Obligation subordonnée Sicav monétaire Obligation convertible Penny stock Titres de dette Super dividende Reverse convertible CDO Dette hybride Débouclage Prime de non conversion Convexité d'une obligation Financement de marché Action à dividende prioritaire Vente à découvert Point de base PAMP Avis d'opéré Titres de créances négociables Certificat d'investissement Duration d'une obligation Émission d'actions OAT TSDI Emprunt obligataire Fixed income Covered bond Dividende majoré Fonds à formule Obligation corporate Code ISIN Valeurs mobilières Les actions en Bourse Coupon couru Fonds flexibles Obligations d'État Closed-end fund Bon de caisse Ornane OPCVM Rendement actuariel Produits négociables à la Bourse de Paris Gestion active Demande d'agrément d'un organisme de placement collectif en valeurs mobilières Actions propres Titre au porteur identifiable Les obligations en Bourse Tracker CAC 40 Toutes les clés pour investir dans les obligations d'entreprises Détachement du dividende Obligations remboursables en actions