Compte titres

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka
Compte titres

Pour bien épargner, il faut choisir le bon support d'investissement en fonction du rendement attendu. Les différents supports d'investissement pour faire un placement financier sont :

Qu'est-ce qu'un compte titres ?


Un compte-titres est un compte bancaire associé à un compte courant, et qui permet d'investir en direct sur les marchés financiers en France, en Europe et à l'international, et sur tous les produits disponibles sur les marchés financiers, que ce soient des actions ou des obligations, en direct ou via un OPCVM.

Le compte-titres permet aussi d'investir sur des produits moins classiques et complexes comme des warrants, des trackers...

Le compte titres est rattaché au compte courant, ce qui permet de réaliser des opérations d'achat et de vente en débitant ou créditant directement le compte courant du montant des opérations.

Modalités du compte titre

Pour ouvrir un compte titres, il suffit de disposer d'un compte courant. Une personne peut posséder autant de comptes titres qu'elle le souhaite dans autant d'établissements financiers qu'elle le souhaite.

Il n'y a pas d'âge minimum pour ouvrir un compte titre. Il n'y a aucun plafond de dépôt. Le compte titres peut se gérer en direct sur Internet ou auprès de sa banque.

Attention : investir en Bourse demande une expertise. Il est recommandé de discuter avec son conseiller bancaire ou un gestionnaire de patrimoine. Il est même possible de se former, par exemple auprès de l'École de la Bourse.

Le compte titre peut être transféré dans un autre établissement, mais cette opération peut être coûteuse.

Fiscalité de l'investissement boursier via un compte titres

  • Plus-values mobilières.L'imposition sur les plus-values s'applique à un taux fixe de 24 %. Les prélèvements sociaux s'appliquent également dès le premier euro de plus-value. Les cotisations sociales s'élèvent à 15,50 %.
  • Moins-values mobilières. Les moins-values réalisées sont imputables sur 10 ans.

Pour les revenus perçus avant le 1er janvier 2013 :

  • Les revenus d'obligations (coupons) soit sont intégrés au revenu imposable, soit font l'objet d'un prélèvement libératoire de 24 % auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux (15,5 %).
  • Les revenus d'actions (dividendes) disposent des deux mêmes options pour l'imposition. Dans le cas d'une intégration au revenu imposable, il existe des abattements automatiques : d'abord 40 % et ensuite 1 525 euros pour une personne seule et 3 050 euros pour un couple. Dans le cas du prélèvement forfaitaire libératoire, le taux est de 21 %.
  • Les cotisations sociales de 15,5 % sont dues avant abattements.

Pour les revenus de compte-titres perçus à compter du 1er janvier 2013 :

  • les revenus sont soumis au barème progressif et font l'objet d'un acompte prélevé à la source de 24 % pour les intérêts et 21 % pour les dividendes ;
  • les revenus sont également soumis au barème progressif de l'impôt l'année suivante, l'acompte est alors déduit du montant des impôts ;
  • des prélèvements sociaux de 15,5 % s'ajoutent.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
lucien capdecomme

expert-comptable | expertise comptable

Expert

hugues wostyn

responsable service recouvrement | cabinet d.f & associés

Expert

michel cahu

consultant expert sur les retraites | mccr

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez à constituer votre épargne retraite ?

Faites une simulation gratuite !

Comparez et choisissez le meilleur contrat épargne retraite.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !