Compte courant rémunéré

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Vous cherchez un placement qui rapporte sans prendre de risques ? Optez pour un placement bancaire. Les livrets et comptes épargne sont peu rémunérateurs mais sûrs.

Les placements bancaires possibles sont :

Qu'est-ce qu'un compte courant rémunéré ?

Compte courant rémunéré

Depuis 2005, les banques peuvent proposer des comptes courants rémunérés. Il ne s'agit pas d'un produit d'épargne à proprement parler. L'établissement financier rémunère les liquidités disponibles sur le compte. Ces comptes rémunérés permettent également de disposer de moyens de paiements (chéquier, carte bancaire), comme tout compte courant.


Les organismes qui proposent ce service sont encore peu nombreux et sont assez frileux en ce qui concerne la rémunération.

Avantages et inconvénients de ce compte courant

Avantages

  • Les dépôts en compte sont rémunérés tous les jours.
  • Des moyens de paiement sont associés à ces comptes.
  • Ils permettent de disposer immédiatement de son argent.

Inconvénients

  • Le taux de rémunération du compte est fixé par les banques, mais il est très faible. La rémunération est loin d'être attractive.
  • La plupart de ces comptes sont contraints par l'achat d'autres produits ou par un dépôt minimum (souvent élevé) sur le compte.

Rémunération du compte courant rémunéré

  • Le taux d'intérêt du compte courant rémunéré peut être revu à tout instant par la banque.
  • La rémunération actuelle va de 0,5 % à 2 % selon les banques.
  • Les intérêts sont calculés tous les jours et versés tous les trimestres.

Mode d'emploi de ce compte courant

  • Aucune modalité particulière n'est demandée pour ouvrir un compte courant rémunéré.
  • Mais certaines banques demandent un montant de dépôt minimum pour que les intérêts soient calculés.

Fiscalité du compte courant rémunéré

La loi de finances 2013 a modifié les modalités de fiscalité du compte courant rémunéré :

  • Pour les revenus perçus avant le 1er janvier 2013 :
    • les revenus sont imposables et des prélèvements sociaux sont prélevés ;
    • il faut choisir entre le prélèvement libératoire, ce qui correspond à un forfait de 39,50 %, ou bien intégrer les revenus dans l'imposition sur les revenus.
  • Pour les revenus perçus à compter du 1er janvier 2013 :
    • les revenus sont soumis au barème progressif et font l'objet d'un acompte prélevé à la source de 24 % pour les intérêts ;
    • les revenus sont également soumis au barème progressif de l'impôt l'année suivante, l'acompte est alors déduit du montant des impôts ;
    • des prélèvements sociaux sont prélevés.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
FF
francois f.

gérant conseiller dans l'immobilier sci-procédures | sci cerrydwen

Expert

JL
janine lb

retraitée

Expert

YL
yann l.

ingénieur

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous cherchez à constituer votre épargne retraite ?

Faites une simulation gratuite !

Comparez et choisissez le meilleur contrat épargne retraite.

Gratuit et sans engagement !



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !