Les actions en Bourse

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Une action est un titre de propriété négociable, représentant une partie du capital social d'une société de capitaux. Ce titre confère des droits à celui qui l'achète avec l'espoir de réaliser une plus-value en la cédant ultérieurement.

Les actions : statut juridique

Sans les actions, les entreprises auraient du mal à se développer. En s'introduisant en bourse, elles permettent à des investisseurs d'acheter leurs titres et utilisent les capitaux levés pour financer leur croissance. De leur côté, les investisseurs achetant ces actions espèrent qu'elles se valoriseront et qu'ils pourront les revendre avec une plus-value.

En tant qu'actionnaire, un investisseur devient « copropriétaire » d'une société. Ce statut lui confère 3 droits :

  • droit au dividende : ce dividende correspond à la part de bénéfices qu'une entreprise distribue à ses actionnaires en fonction de leur participation ;
  • droit de vote : un actionnaire qui possède au moins une action d'une entreprise peut théoriquement assister à son assemblé générale et donner son point de vue quant à la politique menée par ses dirigeants ;
  • droit à l'information : toute société cotée doit communiquer certaines informations relatives à sa situation notamment financière ou stratégique, à ses actionnaires.

Deux grandes catégories d'actions

L'actionnaire d'une société cotée peut détenir ses titres sous 2 formes principales :

  • les actions au porteur : cela signifie que l'identité du propriétaire n'est pas communiquée à la société, mais seulement aux intermédiaires chargés de la gestion administrative des titres. La détention d'actions au porteur est généralement privilégiée dans une optique d'investissement à moyen terme. En France, la majorité des actions circulant en Bourse sont « au porteur » ;
  • les actions nominatives : il s'agit d'une action établie au nom d'un actionnaire, et inscrit au registre des actions de la société émettrice qui connaît donc l'identité du porteur. Ce type d'investissement est adapté à une optique d'investissement à moyen terme. Afin d'encourager ce type d'actionnariat, certaines sociétés cotées doublent les droits de vote de ces actions nominatives si elles sont conservées pendant une certaine durée (sans interruption).

Depuis le début des années 80, les sociétés ont la possibilité d'émettre des actions à dividende prioritaire (ADP). En contrepartie de l'abandon de certains droits (vote, etc.), le porteur d'ADP reçoit un dividende au moins égal à celui des actions ordinaires, avec un bonus minimal de 7,50 % par rapport à la valeur nominale du titre. Ce dividende est prélevé immédiatement sur les résultats après les ajustements comptables (réserves, comblement des reports, etc.), raison pour laquelle il est réputé « prioritaire ». 

Bon à savoir : entre mars 2016 et mars 2017, le nombre de personnes détenant directement des actions est passé de 3 millions à 3.67 millions (+ 22%), selon un sondage réalisé pour l'Autorité des marchés financiers (AMF). La chute de rendement des obligations, contrats d'assurance-vie et autres livrets d'épargne sont notamment à l'origine de retour en grâce.

Évolution de la valeur des actions

Dans les grandes lignes, la valeur d'une action évolue en fonction de celle de la société ou du groupe qu'elle représente. Plus le chiffre d'affaires et les bénéfices de cette entreprise augmentent, plus l'action prend de la valeur. Si les anticipations sont positives, la demande des investisseurs s'emballe et le cours monte (et inversement).

La rentabilité d'une action dépend donc de l'évolution de sa valeur en bourse (potentiel de gain/perte en capital) et du montant des dividendes que l'investisseur encaissera pendant la durée de détention des titres.

Deux indicateurs financiers permettent d'estimer la valeur d'une action :

  • le bénéfice net par action (BNPA), à savoir le rapport entre le bénéfice net et le nombre d'actions en circulation (bénéfice net/nombre d'actions) ;
  • le PER (Price Earning Ratio), c'est-à-dire le rapport entre le cours et le bénéfice net par action (cours/BNPA). Un PER élevé reflète l'optimisme du marché (parfois de façon excessive) quant à l'évolution des bénéfices futurs (et inversement).

 

 

 

 

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Vous cherchez à constituer votre épargne retraite ?

Faites une simulation gratuite !

Comparez et choisissez le meilleur contrat épargne retraite.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !