Lire la cote

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

La cote boursière rassemble les informations sur l’ensemble des titres admis sur un marché financier. Elle recèle des informations capitales pour les investisseurs à condition d’apprendre à la lire.

Apprendre à lire la cote boursière

Impossible d’investir en bourse sans prendre connaissance de la cote boursière. Jadis, elle n’était disponible que dans les journaux économiques et les hebdos financiers. Aujourd’hui les cotes internet permettent aux investisseurs de disposer de données mises à jour en continu.

La plupart des cotes sont organisées autour des compartiments de marché suivants :

S’il y a pratiquement autant de cotes boursières que d’éditeurs, certaines données incontournables se retrouvent partout.

Les informations essentielles à lire dans la cote boursière

Au sein de la cote boursière, c’est le marché action qui se taille la part du lion, car c’est vers lui que se tournent la plupart des investisseurs individuels.

Parmi les informations essentielles fournies par la cote actions, on peut noter :

  • le code ISIN (12 caractères) de la valeur et son abréviation mnémonique. L’abréviation mnémonique est un sigle (diminutif du nom) permettant d'identifier une valeur, par exemple ML pour MICHELIN. Le code ISIN et le sigle mnémonique sont importants, car ils permettent de désigner la valeur avec précision lors du passage d’un ordre boursier. À chaque valeur est aussi attribué un groupe de cotation. Parmi ces groupes de cotation, le continu A concerne les valeurs les plus liquides ;
  • la capitalisation boursière, soit le nombre de titres composant le capital social d’une entreprise se trouve dans toutes les cotes. Cette donnée est importante pour anticiper les mouvements de marché. Les sociétés dont le poids bousier est le plus élevé sont regroupées dans l’indice CAC 40
  • à côté du nombre de titres en circulation, figurent des informations sur le dividende. C’est le nerf de la guerre, la part de profit que l’entreprise distribue chaque année aux actionnaires. La date de versement du dividende est également indiquée.
  • dans la ligne d’informations concernant chaque action, sont indiqués le cours le plus haut et le plus bas touchés durant l’année. Cette fourchette est utile pour se faire une idée de la volatilité du titre. Plus l’écart est important, plus la volatilité est importante.
  • ouverture : sur les cotes internet, elle fournit le rappel du cours à l'ouverture de la séance. Le plus haut indique la valeur la plus forte que l'action a atteinte dans la journée. Le plus bas fournit l’information contraire ;
  • %Veil/ %Mois/ %52S : Ces pourcentages se rapportent aux gains ou pertes de l’action depuis la veille, depuis le début du mois boursier et sur un an (52 semaines) ;
  • BPA (bénéfice par action). Il fournit le bénéfice net consolidé de la société divisé par le nombre de ses actions. Il permet notamment de se faire une idée de la performance d’une entreprise. L’évolution attendue du BPA joue fortement sur les cours ;
  • PER : abréviation de Price Earning Ratio ou rapport cours/bénéfice par action. Ce ratio permet de connaître le nombre d’années nécessaires pour récupérer son investissement initial (prix du titre) grâce aux bénéfices de l’entreprise. Plus le PER est élevé et plus la société est jugée chère. Le PER d’une entreprise gagne à être rapproché de son PER sectoriel.
  • certaines cotes en ligne présentent des graphiques intraday (évolution du cours de bourse en séance) interactifs historiques (parcours du titre sur × années) ou encore des figures permettant de comparer l’évolution du titre par rapport à son indice sectoriel. Toutes ces informations sont utiles, car elles fournissent le recul nécessaire pour juger le parcours des titres sur une période donnée. 

Aussi dans la rubrique :

Méthodes

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider