Offre à prix ouvert

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2020

Sommaire

Une offre à prix ouvert (OPO) est une procédure d'introduction en bourse consistant à mettre en vente une action dans une fourchette de prix. Le prix final du titre est trouvé ultérieurement en fonction de la demande des investisseurs. L’OPO est fréquemment utilisée lors des introductions en bourse (IPO).

Offre à prix ouvert : principe

Une cotation en bourse peut s’effectuer à travers plusieurs techniques. L’OPO est l’une d’entre-elle. On l’oppose à l’Offre à Prix Ferme (OPF), lors de laquelle le prix de cession des actions (le cours d'introduction) est fixé à l'avance, les souscriptions ne pouvant s’effectuer qu’à ce prix ferme.

C'est différent avec l’OPO lors de laquelle les titres ne sont pas vendus à un prix fixe. La société qui veut s’introduire en bourse propose au contraire ses actions dans une fourchette de prix (prix ouvert).

Les investisseurs indiquent la quantité de titres qu’ils veulent acheter et le prix maximal qu’ils sont prêts à débourser en restant à l’intérieur de cette fourchette. Le prix final de l'action résulte de la confrontation entre les ordres d'achat et la quantité de titres offerts.

Pour une entreprise, l’OPO comporte une part d’incertitude puisqu’elle ne sait pas à quel prix ses actions trouveront preneur.

IPO

Article

Lire l'article Ooreka

Mécanisme de l’OPO

L’OPO est procédure d'introduction assez récente : elle est apparue en 1998 lors du placement de la seconde tranche du capital de France Télécom. Depuis, cette technique a fait flores.

Techniquement :

  • seuls les ordres à prix limité (le prix d'achat ne sera exécuté que s'il existe une contrepartie équivalente ou plus avantageuse) sont acceptés, s’ils entrent dans la fourchette de prix indicative. L'exécution de l'ordre peut être partielle ;
  • les investisseurs doivent indiquer un prix et le nombre de titres qu’ils veulent acquérir. Plus la demande des investisseurs est forte, plus le prix des titres monte et inversement ;
  • seuls les ordres à un prix limité égal ou supérieur au prix définitif sont servis. Les offres inférieures au prix final sont refusées. Le taux de service des ordres est le même pour tous les acheteurs ;
  • l'offre n’est effective que si le taux de service atteint un minimum de 1 %. À défaut, une nouvelle offre doit être lancée. Cette fois, les actions seront proposées à un prix relevé de 5 %. C’est le prix définitif.

La Bourse

Article

Lire l'article Ooreka