Sommaire

Un produit structuré est un produit conçu par une banque en combinant plusieurs produits financiers qui, une fois assemblés, dégagent un profil de rentabilité adapté aux besoins de certains clients.

Il s’agit souvent de la combinaison entre une partie obligataire et des instruments financiers sophistiqués (options, swaps, etc) qui rendent ces produits incompréhensibles à la majorité des investisseurs.

Produit structuré : définition et utilité

Il ne faut pas confondre les produits dérivés et les produits structurés.

Les premiers (contrat à terme, swap, contrats d’option) sont cotés sur les marchés et permettent de se couvrir ou de spéculer sur les écarts d’un sous-jacent (actions, obligations, devises, etc).

Non cotés, les seconds sont des produits synthétiques qui combinent le plus souvent un placement à terme fixe et des produits dérivés. Leur prix est déterminé à partir de modèles mathématiques complexes.

Conçus par les banques, ces produits synthétiques offrent certains avantages aux investisseurs. Ils visent notamment la protection du capital investi et un profil rendement/risque optimisé.

Ils permettent d’accéder à des classes d'actifs peu accessibles (marchés émergents, produits de corrélation, etc) en diminuant les risques de pertes en capital.

Ces produits de synthèse prennent une place croissante le portefeuille des investisseurs, même si la crise de 2007/2008 leur a conféré une odeur de souffre. En effet, non cotés en bourse, les produits structurés ont été pointé du doigt pour leur rôle dans la crise financière de cette époque.

Composition d'un produit structuré

Un produit structuré est le plus souvent émis sous la forme d’une obligation structurée appelée EMTN, Euro Medium Term Note. Cette obligation est garantie par la banque émettrice qui assure une liquidité quotidienne. Les EMTN ne sont pas éligibles au plan d'épargne en actions.

Comme un mur, les produits structurés sont constitués de briques différentes.

Pour qu'un produit financier soit qualifié de « structuré », il doit être composé d’au moins deux éléments, une brique obligataire et une brique optionnelle (produits dérivés).

Pour la composante obligataire, une partie du capital est placée dans un produit de taux avec une maturité plus ou moins longue.

Pour la composante optionnelle, l’autre partie du capital est investie dans un ou plusieurs produits dérivés dont le prix évolue en fonction du cours d’un sous-jacent (l’actif financier sur lequel porte un produit dérivé).

Lire l'article Ooreka

C’est cette dernière composante qui détermine la sensibilité du produit structuré aux évolutions du sous-jacent. Elle conditionne la valeur future du produit. Cette sensibilité est calibrée en fonction du profil de risque que les investisseurs recherchent.

Ce profil de rendement/risque peut être peut être limité grâce à la pose de « barrières » de protection déterminées à l'avance en fonction des anticipations sur l'évolution du sous-jacent.

On trouve des produits structurés à capital garanti qui, comme leur nom l’indique, offrent une protection de capital totale ou partielle, le plus souvent à échéance.

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire