Sommaire

Un teneur de marché aussi appelé animateur de marché (market-maker) est un opérateur boursier s'engageant à fournir une cotation dès qu’il est contacté et ce, quel que soit l'état du marché.

Il indique des prix d'achat et de vente pour des quantités de titres données, contribuant ainsi à la liquidité du marché.

La plupart des teneurs de marché sont des banques qui interviennent également sur le marché pour leur propre compte.

Rôle et utilité du teneur de marché

Un teneur de marché est un opérateur ou une banque qui prend l'engagement de fournir une cotation continue, indépendamment de l'état du marché. Il s’agit d’un service d'investissement séparé de l’activité que cette entité peut mener pour son propre compte.

Le teneur de marché se rémunère grâce à la différence entre les prix d'achat et de vente qu’il fournit pour des quantités de titres données. Une fois qu’il a trouvé 2 investisseurs aux positions inverses (un vendeur, un acheteur), il prélève une marge dans la différence (spread), entre le prix demandé et le prix offert (la « fourchette » en jargon financier).

En facilitant les échanges de titres, le teneur de marché favorise la liquidité du marché, soit la possibilité offerte aux investisseurs d’acheter ou à vendre rapidement des titres cotés sans que cela ait d’impact important sur les prix.

Si on imagine un monde ou un vendeur et acheteur ne parviennent pas à se coordonner, l’acheteur fera monter le prix sans trouver de contrepartie ; puis, s’il arrive trop tard, le vendeur le fera baisser. Dans les 2 cas, les investisseurs ont un mauvais prix. Le rôle du teneur de marché est précisément de s’interposer, de maintenir les prix et de profiter d’une fourchette offre/demande. Il jette un lien anonyme entre différents investisseurs qui ont pourtant avantage à synchroniser leurs positions sans avoir à dévoiler leurs stratégies respectives.

Lire l'article Ooreka

Teneurs de marché : des prises de risque

En pratique, on distingue 2 types de types de teneurs de marché :

  • Les « dealing desk » qui agrègent les ordres de leurs clients pour pouvoir ensuite transférer un « gros » ordre à une banque d’investissement en retenant une marge sur les prix acheteur et vendeur (spread).
  • Les brokers « non-dealing desks » qui collationnent les prix proposés par des fournisseurs de liquidité (banques, etc.) et exécutent directement les ordres de leurs clients avec eux.

En s’interposant entre 2 parties, les teneurs de marché prennent certains risques.

Risque de liquidité

Si le market-marker doit par exemple exécuter une transaction à la vente pour le compte d’un client il devra rapidement céder ces titres. Si le marché manque de liquidité, il exécutera difficilement sa position avec le risque de devoir vendre ces titres moins chers qu’il ne les a achetés.

Lire l'article Ooreka

Risque d’inventaire

Si la contrepartie ne se présente pas, le teneur de marché sera obligé de découper le « paquet » de titres qu’il arbitre en petites « tranches » pour les écouler dans un marché sans direction et à des conditions moins favorables.

Risque d’asymétrie

Si l’acheteur d’un titre détient des informations sur une valeur dont le teneur de marché ne dispose pas, la fourchette de prix proposée est biaisée puisque le « fair price » de cette action a changé sans que le market-maker le sache.