Ordre à la meilleure limite

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

 

Pour passer acheter ou vendre une action sur les marchés financiers, un investisseur doit passer un ordre de bourse.

Avec l’ordre à la meilleure limite, dès qu’une contrepartie est trouvée, l’ordre est exécuté en totalité sur un seul cours ou se transforme en ordre à cours limité si la contrepartie n'est pas suffisante.

Ordres de bourse et ordre à la meilleure limite

Un investisseur désireux d'acheter ou vendre des valeurs mobilières doit passer un ordre de bourse auprès de son intermédiaire financier chargé d’effectuer l’opération pour son compte.

Cet ordre doit comporter un certain nombre d’informations obligatoires, sens de l’opération (achat ou vente), nom et code ISIN de la valeur, quantité de titres à négocier, type d’ordre et limite de validité de cet ordre.

Parmi les ordres de bourse, on distingue les ordres classiques, les ordres complexes et les ordres stratégiques, aussi appelés ordres « intelligents ». L'ordre à la meilleure limite fait partie des ordres « classiques ».

Cet ordre est exécuté au mieux de l'offre ou de la demande du marché. Son principal inconvénient est de n'offrir aucune garantie sur le prix d’achat de cession des titres.

Fonctionnement

Cet ordre permet d’acheter ou de vendre rapidement un titre sur le marché sous réserve que la contrepartie soit suffisante, ce qui en réserve l’usage aux titres les plus liquides.

Lire l'article Ooreka

La logique de la meilleure limite est que l'achat se réalise au cours de la meilleure offre de vente disponible (la moins chère) et, symétriquement, qu’une vente se déroule sur la base de la meilleure demande disponible (la plus chère).

En passant un ordre à la meilleure limite, un investisseur ne fixe donc ni cours maximal (achat) ni cours minimal (vente). Sa position est exécutée au cours du premier acheteur ou vendeur (selon le sens de l’ordre).

En pratique, cet ordre prioritaire prend le meilleur prix au moment où il se présente dans le carnet d'ordres.

Deux cas de figure sont possibles.

L’ordre peut être passé hors séance. À l'ouverture, il devient un ordre à cours limité, avec comme limite, le prix d'ouverture.

L’ordre est passé en séance. Il est exécuté au prix de la meilleure offre dans le cas d'un ordre d'achat ou au prix de la meilleure demande en cas d'ordre de vente.

L’histoire se complique un peu si la contrepartie n’est pas suffisante pour que l’ordre soit complètement exécuté. Si c’est le cas (pas assez de titres à l’achat ou la vente), le solde n'est exécuté que lorsque la meilleure limite d'origine est de nouveau atteinte.

Aussi dans la rubrique :

Méthodes

Sommaire