Portefeuille de marché

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

En théorie, un portefeuille de marché regroupe les multiples actifs financiers disponibles sur les marchés de capitaux. L’objectif recherché par les investisseurs en constituant ce portefeuille est la meilleure performance possible par rapport à un niveau de risque donné.

Différentes théories, comme celle Markowitz, vise à rationaliser les actifs placés dans un portefeuille de marché grâce à la diversification.

Portefeuille de marché : définition et composition

Un portefeuille de marché est constitué par l'ensemble des actifs financiers détenus par un investisseur. Parmi les principaux actifs disponibles, on peut citer les actions, les obligations, produits dérivés (warrants, options, etc.), les matières premières, les devises, etc.

Investir en bourse, c’est s’exposer aux variations des marchés financiers. Chaque actif possède donc son propre niveau de risque et réagit en fonction de certains indicateurs. Ainsi, les obligations sont très sensibles aux taux d’intérêt, les actions au niveau de profit des entreprises, etc.

Lire l'article Ooreka

Pour limiter cette exposition aux risques, un portefeuille de marché est généralement diversifié. La détention de différents types d’actifs permet de diminuer la volatilité globale du portefeuille. Ainsi, les obligations jouent-elles traditionnellement un rôle d'amortisseur face à l'exubérance des marchés d'actions.

Le degré de volatilité et le rendement obtenu figurent parmi les principaux facteurs permettant de mesurer la performance des portefeuilles de marché et de les comparer entre-eux.

Portefeuille de marché et théorie moderne du portefeuille

La théorie de l’économiste de marché Harry Markowitz développée dans les années 1950, définit le processus de sélection de titres permettant d’obtenir le portefeuille de marché le plus efficient possible.

Markowitz estime qu’aucun investisseur n'achètera un actif X plus risqué qu'un actif Y, mais offrant un rendement inférieur.

En pratique, sa théorie incline les investisseurs à fixer :

  • le meilleur rendement espéré pour un certain niveau de risque, rapporté à un ensemble d'actifs déterminé ;
  • le plus faible niveau de risque possible pour un rendement donné.

Un portefeuille de marché réellement efficient est celui délivrant la rentabilité maximale pour un niveau de risque minimum. L'efficience revient donc à optimiser le couple rendement/risque.

Pour Markovitz, un portefeuille de marché répondant à ces critères est un portefeuille diversifié. Composé de plusieurs titres, il est moins risqué qu'un portefeuille où l’on trouve un seul actif, même si ce dernier est le moins risqué de ceux disponibles sur le marché.

Le choix des valeurs composant le portefeuille ne doit pas seulement être déterminé en fonction de leur potentiel, mais en corrélation avec le potentiel de variations des autres actifs du portefeuille. Ce panachage permet de minimiser le risque pour un niveau de rendement choisi.

À l'investisseur de choisir un portefeuille en fonction du niveau de risque qu’il est prêt à accepter. Ce niveau est exprimé à travers une courbe d’indifférence.