Call warrant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Les warrants sont des options permettant de se positionner sur un sous-jacent avec un effet de levier qui démultiplie la performance du sous-jacent.

Un call warrant permet de se positionner à la hausse.

L’achat d’un call donne le droit d’acheter ce sous-jacent à un prix d'exercice convenu d’avance.

Call warrant : définition des warrants

Les warrants sont des options donnant le droit (et pas l’obligation) d'acheter ou de vendre un actif financier sous-jacent (action, devises, etc.) dans des conditions de prix (strike) et de durée (échéance) fixées à l'avance.

Le principal intérêt des warrants est de permettre aux investisseurs de jouer à la hausse ou à la baisse du sous-jacent avec un fort effet de levier : les gains potentiels excèdent la somme investie initialement (prix d'émission).

Les warrants sont négociables en Bourse. Ils peuvent être achetés ou cédés à tout moment durant une période allant de leur 1re date de cotation à 6 jours ouvrables avant leur échéance. Ce délai de 6 jours échu, le warrant est exercé, ou bien il est abandonné.

Lire l'article Ooreka

Achat un call warrant : intérêt

Les warrants donnent la possibilité de jouer le sous-jacent à la baisse comme à la hausse :

  • le put donne le droit de vendre le sous-jacent au prix d'exercice. Il est réservé à ceux qui parient sur la baisse du cours du sous-jacent ;
  • le call donne le droit d'acheter le sous-jacent au prix d'exercice. Il est au contraire destiné à ceux ont une anticipation haussière du cours du sous-jacent.

Pour acquérir un call warrant, l’investisseur doit payer une prime d’achat. Elle correspond au prix de cotation du warrant. Le montant de cette prime est inférieur à celui du sous-jacent. Elle donne à l’investisseur le droit (mais pas l’obligation) d’acheter le sous-jacent au prix d'exercice en profitant d'un effet de levier plus ou moins élevé.

Exemple

Les warrants sont achetés par des investisseurs aux anticipations haussières.

Imaginons, l'achat d’un call warrant dont le sous-jacent est l’action X. Ce call warrant à une échéance de 60 jours. L’action Y cote actuellement 11 euros. Le prix d’exercice – tarif auquel l’investisseur aura le droit d’acheter ultérieurement le sous-jacent – est de 10 euros. La prime du warrant (son prix) est de 1 euro.

L’acheteur du call warrant fait le pari que le sous-jacent va monter à l’avenir.

Deux mois plus tard, son anticipation se vérifie : l’action Y vaut 13 euros. Son prix est donc supérieur au prix d’exercice qui était fixé à 10 euros. L’investisseur a donc intérêt à exercer son call warrant pour acquérir à 10 euros une action qui en vaut 13 sur le marché.

 À l’échéance, la valeur du call (sa prime) est donc égale 13 - 10 euros = 3 euros.  

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire