Marché monétaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le marché monétaire est un marché financier où des titres de courte durée s’échangent contre des liquidités.

C’est la chasse gardée des institutions financières et des entreprises, qui peuvent y prêter ou y emprunter des liquidités sur des durées très courtes. Cet article décrit les principales fonctions et les principaux types de marchés monétaires.

Marché monétaire : définition et intérêt

Le marché monétaire est un marché financier sur lequel les entreprises se refinancent à court terme, c’est-à-dire sur des échéances de prêt inférieures à un an.

Il rassemble les intervenants qui cherchent à prêter ou à emprunter de l’argent durant un laps de temps pouvant aller de quelques jours à 12 mois (court terme).

Ce marché est très utile puisque les banques commerciales qui alimentent l’essentiel du fonds de roulement des entreprises s'y refinancent.   

Bien que les actifs non garantis par l’État présentent un risque de défaut, le marché monétaire est considéré comme un endroit sûr, où la liquidité domine.

Le marché monétaire peut être subdivisé entre le marché interbancaire et le marché des titres de créances négociables.

Types de marchés monétaires

Marché interbancaire

Le marché interbancaire est réservé aux seuls établissements de crédit, au Trésor et à la Banque centrale, c’est un marché de gré à gré. Il est dominé par les opérations « au jour le jour », dont le taux de référence, représentatif des échanges quotidiens effectués dans l'ensemble de la zone euro, est l'EONIA.

Le marché interbancaire est essentiellement animé par des opérations de prêt « en blanc » (non gagés) traitées directement (de gré à gré) entre les établissements de crédit. Outre ces opérations en blanc, les transactions interbancaires s'effectuent aussi, de manière croissante, sous forme de pension livrée.

L’État intervient sur le marché interbancaire pour trouver une partie des capitaux nécessaires aux besoins de financement des administrations publiques, à travers des Bons du Trésor.

La régulation de la liquidité bancaire est assurée par la banque centrale à travers des opérations d’open market, lors desquelles  la banque de France injecte ou pompe des liquidités à travers différents mécanismes (appels d’offres ou autres).

Marché des titres de créances négociables

Le marché des titres de créances négociables (TCN) est le lieu où les établissements de crédit empruntent à travers différents titres financiers de durées courtes ou moyennes. Ceux qui prêtent y jouent le rôle d’investisseurs, ceux qui empruntent, celui d’émetteurs

Les principaux titres sont au nombre de quatre :

  • billets de trésorerie émis par les sociétés non financières et les entreprise d’investissement pour une durée comprise entre un jour et un an ;
  • certificats de dépôts amis par les établissements de crédit pour une durée de un jour à un an ;
  • bons à moyen terme négociables, émis pour une échéance supérieure à 1 an par les sociétés non financières, les entreprises d’investissement et les établissements de crédit ;
  • bons du Trésor négociables émis par l’Agence France Trésor pour les administrations publiques (échéances variables). Certains emprunts d’État comme les OAT (Obligations assimilables du Trésor) sont théoriquement accessibles aux particuliers.

Pour finir, il faut savoir que des produits dérivés (à terme) s’échangent aussi sur le marché des TCN. Il s’agit notamment d’instruments permettant de se couvrir contre le risque de taux (swaps) ou contre le risque de change.