Position longue

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Lorsqu’un investisseur est confiant sur la trajectoire boursière d’une action, il est acheteur : on dit alors qu’il détient une position longue (« long »). La position opposée (vendeuse) est dite « short ».

Les positions longues peuvent être prises sur le marché au comptant ou sur les marchés d’options avec l’achat d’un « call ».

Position longue sur le marché au comptant

En investissant sur les marchés financiers, un investisseur ouvre une position sur telle ou telle valeur. Sa position peut être courte ou longue :

  • S’il estime que les titres ne tarderont pas à baisser, sa position est « courte ». Les actions ne seront pas conservées longtemps.
  • Si l’investisseur anticipe une hausse, la logique est inverse. C’est la position longue qui sera privilégiée. La ligne de titres restera en place sur la durée.

Être long est la position spontanée des investisseurs. Le principe est de parier sur le potentiel d’une action que l’on place en portefeuille en attendant qu’elle prenne de la valeur et de réaliser une plus-value. Une position longue permet aussi de percevoir régulièrement des dividendes (actions) ou des coupons (obligations).

Les valeurs de fond de portefeuille sont les mieux adaptées aux positions longues. Il s’agit généralement de titres sélectionnés dans des secteurs matures. Ils sont mis en portefeuille sur le long terme, afin de bonifier un capital de départ avec un risque de pertes limité. Ces valeurs de « père de famille » ont pour mission de délivrer une croissance modérée, mais régulière (valorisation + dividendes).

Pour les sélectionner, les investisseurs se fient à de grands critères comme la durée et régularité des performances, mais aussi à la volatilité des titres, c’est-à-dire à la façon dont ils réagissent par rapport à l’évolution du marché dans son ensemble ou après publication d’une information (bonne ou mauvaise) les concernant.

Marché dérivé et position longue

Les critères poussant un investisseur à prendre une position longue sur le marché au comptant se retrouvent sur les marchés d’options.

Les options donnent le droit (et non l’obligation) d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix (prix d’exercice) et à une date (échéance) déterminée d’avance. La valeur de l’option est corrélée à celle du sous-jacent : actions, devises, etc.

Sur le marché des options, prendre une position longue revient à acheter une option d’achat (call). Ce call  donne le droit d’acheter demain à un tarif convenu d’avance, une certaine quantité d’actif sous-jacent.

L’acheteur du call anticipe généralement une hausse du sous-jacent. Son idée est que les titres qu’il achète aujourd’hui vaudront plus cher que le prix d’exercice fixé dans le contrat d’option avant la date d’échéance (option de style américain) ou à la date d’expiration (option de style européen) et qu'il empochera la différence. Il exercera son option si le cours du sous-jacent évolue dans un sens favorable à ses anticipations et dépasse le prix d’exercice.

Lire l'article Ooreka