Obligations perpétuelles

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les obligations perpétuelles sont des obligations sans échéance. Elles offrent un taux de rémunération supérieur à celui obligations conventionnelles.

Si l’émetteur connaît des difficultés financières, le montant des coupons peut toutefois être réduit ou suspendu.

Faisons le point sur les caractéristiques et le fonctionnement des obligations perpétuelles.

Obligations perpétuelles : définition et historique

Les obligations perpétuelles sont des créances sans date de remboursement. C’est une formule de placement bien rodée : les premiers titres furent émis en France au XVIe siècle, puis au Royaume-Uni qui, en 1751, lança des « consolidated annuities » à 3 %.

Produit de rentier par excellence, les obligations perpétuelles connurent leur âge d’or au XIXe siècle, sous le Napoléon III, période où les capitaux étaient rares et où l’économie se mit à tourner grâce à l’endettement comme le relatent les romans de Balzac.

Au XXe siècle, les obligations perpétuelles ont connu de nombreuses émissions jusqu'à la crise et l’adoption des accords de Bâle III en 2010.

Avant ces accords, les banques ont multiplié les émissions, car ces obligations perpétuelles (assimilées à de la dette subordonnée) leur permettaient d’améliorer leur ratio de fonds propres et de liquidité. Depuis, la règle du jeu a changé et les banques sont en train de racheter ces titres qui alourdissent leur bilan.

Fonctionnement des obligations perpétuelles

La plupart des obligations perpétuelles sont assorties d’un call. Cela signifie que l’émetteur se réserve le droit, à un moment déterminé à l’émission, de mettre fin à l’emprunt et de rembourser le détenteur de l’obligation à un prix fixé d’avance. Lorsque c'est le cas, les titres sont rachetés à leur valeur nominale et non à leur valeur de marché.

Les obligations perpétuelles sont des produits de placement à mi-chemin entre les actions et les obligations. Leur cours est très sensible aux variations des taux d’intérêt. Elles combinent une maturité longue avec une forte exposition au risque de taux. Cela explique pourquoi leur rémunération est supérieure à celle des produits conventionnels.

Techniquement, une obligation perpétuelle présente certaines différences avec une obligation ordinaire :

  • Si l’émetteur connaît des difficultés financières, il a la possibilité de diminuer les coupons, voire de n’en verser aucun.
  • L'existence d’un call est un risque pour l’investisseur puisque l’émetteur l’exercera s’il peut se financer à meilleur coût.
  • Les obligations perpétuelles sont généralement moins liquides que les obligations ordinaires.

Obligations perpétuelles : avantages et inconvénients

Les obligations perpétuelles sont des titres financiers répondant à certains profils d’investisseurs. Elles peuvent être utilisés dans le cadre de la diversification d’actifs. Leur principal avantage tient à leur taux de rémunération, copieux.

Leur principal inconvénient résulte de leur durée d’existence. La valeur d’une obligation fluctue en fonction de l’évolution des taux d’intérêt. S’ils grimpent, la valeur de l’obligation diminue et inversement. Perpétuelles, ces créances sont donc plus exposées au risque de taux que des obligations d'une moindre duration.

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire