Régime de change

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Le régime de change est constitué par l’ensemble des règles à travers lesquelles un pays (ou un ensemble de pays) organise la fixation des taux de change.

Le choix d'un régime de change découle à la fois des objectifs économiques d’un pays et de son positionnement international.

On distingue principalement un régime de change fixe et un régime de change flexible.

Régime de change : définition

Un régime de change est constitué par l'ensemble des règles conditionnant l'intervention des autorités monétaires sur le marché des changes, lesquelles influent directement sur la variation des taux de change.

Il existe plusieurs types de régimes de change, bordés d’un côté par un régime de changes fixes et de l’autre par un régime de changes flexibles.

La différence principale entre ces deux régimes tient principalement à l’attitude des banques centrales, et des organismes qui ont pour mission de gérer le monopole monétaire d’un État (la Federal Reserve américaine) ou d’une zone monétaire (la Banque centrale Européenne) :

  • dans un régime de changes flexibles, les banques centrales n'interviennent pas sur le marché des changes ;
  • dans un régime de changes fixes, au contraire, les institutions monétaires offrent ou demandent la quantité de devises nécessaire pour que le taux de change d’équilibre s’établisse au niveau recherché. Pour un pays, il s’agit, par exemple, d’acheter sa propre monnaie pour en faire remonter le cours si elle s’affaiblit (ce qui a pour effet de renchérir le coût des importations) : ou, a contrario, de vendre cette devise s'il estime que ce cours est trop élevé (ce qui a pour conséquence de stimuler les exportations).

Le jeu de l’offre et de la demande : régime de change flexible

Dans un régime de change flexible (flottant) aucun objectif n'est fixé quant au taux de change. Celui-ci évolue librement en fonction du jeu de l’offre et de la demande sur le marché des changes.

Le taux de change des principales monnaies mondiales (essentiellement l’US dollar, l'euro et le yen) fluctuent selon les mouvements de marché

En pratique, on recense plusieurs types de régimes de change flottant, du régime « pur » où c’est le marché qui détermine à 100 % la valeur respective des devises (cours d’équilibre) au régime de flottement « administré » où les banques centrales interviennent afin que les cambistes (opérateurs spécialisés dans les changes) connaissent le taux de change qu’elle estime justifié.

Lire l'article Ooreka

Régime de change fixe : le rôle du cours pivot

Dans un régime de change fixe, le cours d’une devise ne flotte pas. Au contraire, il est corrélé à celui d’une autre monnaie, par exemple le dollar. Ce cours est appelé « cours pivot ». Cette parité fixe constitue un taux de change (dit de référence). Une fourchette de fluctuation est autorisée autour de ce cours pivot. Si le cours tente de sortir de cette fourchette par le haut ou par le bas, la banque centrale intervient pour le défendre en achetant ou en vendant sa devise, ce qui implique qu’elle dispose des réserves de change suffisantes.