Moyenne mobile

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Une moyenne mobile sert à « lisser » une série de valeurs exprimées chronologiquement afin d'éliminer les fluctuations les moins significatives.

Mois, années, trimestres : les moyennes peuvent être calculées sur différentes périodes.

La moyenne mobile exponentielle donne un poids plus important aux observations les plus récentes.

Différents types de moyennes mobiles

En bourse, une moyenne mobile fournit le cours moyen d’une action sur une période donnée. Elle permet de biffer les aberrations de cours grâce à leur lissage. Cette moyenne est dite « mobile », car son calcul est actualisé jour après jour.

On distingue trois types de moyennes mobiles.

Moyenne arithmétique

La moyenne arithmétique d'une série statistique est une moyenne ordinaire. Ainsi, pour une moyenne mobile sur 30 jours, on calcule la somme des cours de clôture des 30 dernières séances boursières, puis on divise cette somme par 30. Cette moyenne est réputée mobile puisqu'elle est recalculée chaque jour sur les 30 dernières séances.

Moyenne mobile pondérée

Cette moyenne a pour particularité d’affecter une pondération plus importante aux périodes les moins anciennes.

Ces données récentes sont affectées d'un poids plus important que les autres. Le but est de mettre en relief les variations de cours en fonction de leur ordre d’apparition.
 Ainsi pour une moyenne mobile à 30 jours, le cours le plus récent sera multiplié par 30, celui de la veille par 29, le précédent par 28, etc. Le tout est divisé par la somme des coefficients afin que le dernier cours ait une importance 30 fois supérieure au cours éloigné de 30 jours.

Contrairement à une mobile arithmétique, les données anciennes données anciennes ne sont pas retirées. Elles s’effacent progressivement.

Moyenne mobile exponentielle

C’est une variante de la moyenne mobile pondérée. Un pourcentage (coefficient) plus lourd est octroyé aux valeurs les plus récentes. Objectif : donner un rang plus élevé aux cotations les plus récentes vis-à-vis des plus anciennes.

En pratique, la moyenne mobile exponentielle est calculée en ajoutant une fraction de prix de clôture du jour à la valeur de la moyenne mobile du jour précédent.

Lire l'article Ooreka

Utilité des moyennes mobiles

Les moyennes mobiles sont le plus souvent affichées sous la forme de lignes continues sur un graphique. Elles permettent d’estimer la valeur moyenne d’un actif sur une période définie afin de savoir s’il est à un cours d’achat ou de vente.

On utilise généralement les moyennes mobiles de 2 façons :

  • en comparant les croisements entre les moyennes mobiles et les cours. Lorsque les cours dépassent la ligne de moyenne mobile à la hausse, on identifie un signal d’achat, et inversement (si la ligne des cours dépasse celle de la moyenne mobile à la baisse, on se trouve face à un signal de vente) ;
  • on peut aussi croiser plusieurs moyennes mobiles entre elles, par exemple une moyenne à court terme et une moyenne long terme. Si la moyenne court terme se trouve au dessus de la moyenne long terme et que leur écart s'accroît, on identifie un signal d’achat et inversement. Si les deux moyennes se superposent on se trouve face à un « range ».

En se résumant, ces techniques d’analyse graphique permettent d’identifier la tendance du marché et de prendre des décisions d’investissement conformes avec cette orientation.

Devises

Article

Lire l'article Ooreka