Market timing

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Le market timing étudie l'évolution d'un marché (ou d'un actif) afin de déterminer à quel moment un investisseur doit intervenir pour dégager le maximum de profit.

Cette pratique s'applique aussi bien à des actifs qu'à des indices ou à un marché. L’une des méthodes courantes est la négociation à haute fréquence, basée sur l’exploitation d’algorithmes de marché. Cet article fait le point sur la notion de market timing.

Logique et objectifs du market timing

Le market timing est une tentative visant à prédire la direction du marché, à travers des indicateurs techniques ou des données économiques, dont les indicateurs boursiers et les perspectives de croissance.

Traité, l'ensemble de ces données délivre théoriquement un signal indiquant le moment où l'investisseur doit intervenir, à l'achat, à la vente ou en prenant une position à terme. Le market timing peut donc être assimilé à opération d'arbitrage sur valeur liquidative.

Ainsi, si une valeur cotée s'oriente à la baisse vis-à-vis de sa valeur comptable, le signal du market timing signale à l’opérateur de marché qu'il faut se porter acquéreur, et inversement.

L’une des méthodes fréquentes de market timing est la négociation à haute fréquence. Basée sur l’exploitation d’algorithmes de marché, elle permet l’exécution de milliers d’opérations d’arbitrages par seconde.

Selon les adeptes du market timing, ne subir qu’un tiers des baisses et participer à deux tiers des hausses des marchés actions est assez pour générer des plus-values importantes sur le long terme

Market timing : outils de prévision

Le market timing correspond à la décision de miser sur les marchés actions, ou d’en sortir, au moment opportun, en se basant sur des anticipations de cours.

L'arbitragiste achète donc un actif (par une action de SICAV) lorsqu'il constate que certaines des valeurs composant cet OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières) sont sous-évaluées.

A contrario, il vend ses parts lorsque la nouvelle valeur liquidative reflète le juste prix de l’ensemble des actifs inscrits dans le portefeuille de la SICAV.

Pour tenter de prédire la direction que va prendre le marché et réaliser l'arbitrage décisif au bon moment, les investisseurs utilisent l’analyse fondamentale et l’analyse graphique.

Analyse fondamentale

Adulée par le milliardaire américain Warren Buffett, l'analyse fondamentale tente d’anticiper les mouvements de marché sur le long terme, à travers une série d’indicateurs conjoncturels avancés.

Elle table aussi sur l'analyse des comptes d’une l'entreprise et son environnement économique. Il s’agit de déterminer la valeur réelle de cette société en valorisant ses actifs et ses passifs afin de savoir si elle est « sur » ou « sous » valorisée.

Selon cette approche, une entreprise est sous valorisée lorsque sa valeur intrinsèque est supérieure au cours de bourse. En terme de market timing, cette situation constitue une opportunité d'achat.

En effet, les fondamentalistes estiment que le cours de bourse finira par se confondre avec la valeur intrinsèque (à moyen ou à long terme).

Analyse graphique

L'analyse graphique est une méthode d'analyse des cours basée sur la représentation visuelle de l'historique des cours, des volumes ou d'autres indicateurs. Elle sert à dégager une représentation visuelle permettant d'anticiper l'orientation du titre et de dégager le bon market timing.

Pour résumer, la combinaison de ces deux approches permet de coupler les mouvements de marché sur le long terme (analyse fondamentale) et les opportunités à court terme (analyse graphique) avec la mise en relief des points d’entrée ou de sortie sur le marché.

Lire l'article Ooreka