Bandes de Bollinger

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les bandes de Bollinger sont un outil d'analyse économique développé par l’analyste financier américain John Bollinger. Elles sont utilisées en finance de marché afin d'évaluer l'évolution probable de prix ou d'indices.

Concrètement, les bandes de Bollinger sont 2 lignes placées à distance fixe au-dessus et au-dessous d'une moyenne mobile à 20 jours.

Elles permettent de visualiser un écart de cours atypique (vis-à-vis de la moyenne). 

Bandes de Bollinger : principe de calcul

John Bollinger a inventé un des outils d’analyse les plus utilisé par la planète finance. Son but est d’évaluer l'évolution future du prix d'un actif ou d'un indice en voyant comment il se comporte par rapport à sa moyenne mobile.

Lire l'article Ooreka

La première étape du traçage des bandes de Bollinger consiste à calculer la moyenne mobile du titre à étudier. Le calcul d’une moyenne mobile peut porter sur des périodes plus ou moins longues (20, 30, 40 jours, etc.). Bollinger préconise une durée de 20 jours.

La moyenne mobile se calcule comme suit :

Somme des cours sur x jours ÷ nombre de jours = moyenne mobile

Une fois cette moyenne mobile calculée, reste à mettre en place les Bandes de Bollinger. Il existe deux bandes, une supérieure et une inférieure. La bande supérieure se calcule en ajoutant à la moyenne mobile 2 écarts types. La bande inférieure se calcule en soustrayant à la moyenne mobile 2 écarts types.

Les bandes de Bollinger sont donc deux courbes placées à une distance fixe de deux écarts types, de part et d'autre de la moyenne mobile sur n périodes (20 jours en l’occurrence). Elles forment ainsi une sorte de canal.

Utilité des bandes de Bollinger

L’écartement des bandes de Bollinger varie selon la volatilité du marché :

  • dans un marché avec une forte volatilité (écart type élevé), le canal formé par les 2 bandes a tendance à s’élargir ;
  • dans un marché où la volatilité est faible les bandes ont au contraire tendance à se rapprocher. Le canal devient plus étroit.

Selon les statisticiens, tout phénomène qui évolue selon une loi normale voit ses éléments se situer à 95 % dans une enveloppe comprise entre 2 écarts types.

Si l'évolution des cours boursiers obéit à la même loi, il y a donc une probabilité de 95 % pour que le cours du titre se situe à plus ou moins deux deux écarts types de sa moyenne mobile. Les bandes de Bollinger reposent sur cette probabilité.

Lire l'article Ooreka

Interprétation des bandes de Bollinger

Pour un investisseur, il est utile de surveiller l’évolution entre des bandes resserrées et des bandes qui s'élargissent, car ce passage signale une augmentation de la volatilité des cours.

De là, 2 situations sont possibles :

  • Le cours du titre surveillé n'a aucune tendance : les bandes de Bollinger jouent alors le rôle de support/résistance. La bande inférieure joue le rôle de support, et la bande supérieure celui de résistance.
  • Plus les bandes s’éloignent l’une de l’autre et plus la volatilité (tendance) est forte. Généralement, voir le cours du titre se rapprocher de la bande inférieure présage d’un prochain signal de rebond vers la bande supérieure. À l’inverse, un cours qui file vers la bande supérieure laisse à penser qu’un signal de baisse est prévisible.

Plus les bandes sont rapprochées et plus le potentiel de sortie haussière ou baissière du canal est important.

Même si elles ne tiennent pas compte des volumes de titres échangés dans la fixation des cours, les bandes de Bollinger sont considérées comme un outil technique aussi indispensable que le RSI (rapport entre la moyenne des hausses et la moyenne des baisses d’un titre coté).