Taux de change flottant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Officialisé par les accords de la Jamaïque (1976), le système de change flottant laisse la confrontation de l'offre et de la demande déterminer le cours des monnaies les unes par rapport aux autres.

Le régime du change flottant s’oppose à celui du change fixe dans lequel le cours d’une devise est fixé par la banque centrale émettant cette devise (cours pivot).

Les taux de change entre les devises sont établis sur le marché des changes (Forex) dont le volume quotidien est proche de 6 000 milliards de dollars.

Lire l'article Ooreka

Taux de change flottant : principe

Sur le marché des changes, la valeur d’une monnaie est déterminée selon un taux variant librement sur le marché des changes. Le taux de change d’une monnaie est le prix d’une monnaie exprimé dans une autre monnaie. En fait, il y a deux taux de change, le taux de change au comptant (prix pour une transaction immédiate) ; et le taux de change à terme (transaction différée).

Ce système s'oppose à celui de la parité fixe où le taux de change est déterminé par une banque centrale par rapport à celui d’une devise de référence, comme le dollar.

Avec le régime de change flottant, aussi appelé change « flexible » la valeur des monnaies (leur valeur relative les unes par rapport aux autres) fluctue sur le Forex.

Taux de change flottant « pur » ou « administré »

Le taux de change flottant varie sans cesse (et librement) en fonction de l'offre et de la demande. Ce régime peut être « pur » ou « administré » :

  • taux de change flottant « pur » : la valeur des monnaies est théoriquement déterminée à 100 % par les opérateurs sans intervention des banques centrales ;
  • taux de change flottant « administré » : les banques centrales informent les marchés de la parité qu’elles estiment « souhaitable » et en fonction de laquelle elles réalisent des interventions (ponctuelles ou coordonnées). C’est notamment le cas de la Chine pour le yuan.

Principaux facteurs influant sur le taux de change flottant

Depuis les accords de la Jamaïque (1976) le régime de changes flottant est en vigueur dans la plupart des pays à l'économie de marché même si des États qui participent à une entente régionale peuvent adopter un régime de changes fixes comme ce fut par exemple le cas sur le vieux continent (Serpent monétaire Européen/SME) jusqu’à l’adoption d’une monnaie unique (2000).

Le taux de change obéit à un mécanisme de marché. Il est donc influencé par les facteurs qui déterminent l’état de l’offre et de la demande sur les monnaies utilisées dans les transactions internationales. Les échanges internationaux de biens et de services comme les mouvements internationaux d'actifs financiers jouent un rôle clé dans ce mécanisme de marché : en effet un pays « importateur » de biens et de services devra acheter des devises étrangères pour financer ces achats, ce qui renforcera la valeur de la monnaie du pays « exportateur ».

Généralement, on constate que les mouvements de marché favorisent la monnaie des pays dont les taux d’intérêt sont les plus élevés puisque les placements y sont plus rémunérateurs. Ainsi, le cours du dollar contre l’euro progresse à chaque fois que les cambistes estiment que la probabilité de voir la FED relever ses taux directeur augmente ; que les devises de pays où l’inflation est forte voient leur taux de change se déprécier par rapport à ceux où la hausse des prix est maîtrisée ; que les taux de change flottant profitent périodiquement au nations dont la devise est considérée comme une « monnaie refuge » par les investisseurs.

Aussi dans la rubrique :

Méthodes

Sommaire