Portefeuille boursier

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Aujourd'hui les livrets proposés par les banques ne permettent pas une rentabilité exponentielle. Par exemple, les livrets A et LDDS (ex-LDD) ont seulement 0,50 % de rentabilité.

De plus en plus de ménages se tournent donc vers la bourse pour optimiser leur épargne.

Portefeuille boursier : définition

Le portefeuille boursier, comme son nom l'indique, représente l'ensemble des titres sur lesquels un investisseur a investi sur le marché financier.

Il peut comprendre des valeurs mobilières (des actions et obligations), ainsi que des produits dérivés (CFD, futures, forwards, etc).

La composition et la gestion d'un portefeuille boursier nécessitent de prendre en compte de nombreux facteurs pour une gestion :

  • prise de risque de l'investisseur ;
  • objectifs de croissance d'une économie.

Obligations

Une obligation est un titre de créance émis par l'entreprise. Lorsqu'elle lance un emprunt, l'entreprise contracte donc une dette auprès du porteur de l'obligation. En contrepartie, elle lui procure un intérêt.

Les obligations peuvent être émises soit par les États, soit par les entreprises.

Actions

Une action est un morceau de la société dans laquelle on investit. C'est une part du capital social de la société :

  • L'investisseur est co-propriétaire de la société.
  • L'actionnaire perçoit une rémunération pour son investissement sous forme de dividendes.

Produits dérivés

Un produit dérivé est un contrat entre deux parties qui s'accorde sur le prix d'un actif.

Les contrats dérivés peuvent être multipliés, et un actif peut-être couvert par des milliers de contrats dérivés. Il en existe sur différentes formes, swaps, CFD, forwards, options, futures, etc.

Fonctionnement d'un portefeuille boursier

Pour obtenir un portefeuille boursier, vous devez ouvrir un compte titres. Il est important de savoir qu'en bourse, l'argent n'est pas disponible, il ne faut pas compter dessus. Le marché évolue constamment.

Il faut bien définir votre profil d'investisseur :

  • risque que vous souhaitez prendre (plus l'investissement est court, plus le risque est grand) ;
  • durée de votre investissement (souhaitez-vous investir à long terme sur 10 ou 15 ans, ou plutôt sur quelques jours ?) ;
  • budget que vous possédez ;
  • temps que vous pouvez consacrer (si vous investissez à court terme, il faudra y consacrer beaucoup de temps).

Dans la construction d'un portefeuille il existe deux principales stratégies, la diversification ou la spécialisation :

Diversification

Dans le cas de la diversification, il ne faut pas nécessairement posséder trop de titres.

En effet si on veut suivre son portefeuille et bien maîtriser l'ensemble, la taille idéale dans votre portefeuille est de 8. Cela permet également de réduire les frais. Plus vous possédez de titres, plus les frais de gestion et de transaction sont importants.

Spécialisation

La spécialisation permet aux investisseurs de choisir d'investir dans un type d'action spécifique. En effet, si vos connaissances se portent sur l'immobilier, vous pouvez choisir de vous orienter sur différentes actions dans ce domaine.

Il  faut savoir qu'il n'y a pas de solution miracle dans la construction d'un portefeuille boursier. Tout dépend de vos objectifs à atteindre et de votre profil.