Super livret

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Les « super livrets » sont des produits d'épargne dont le taux d'intérêt n'est pas réglementé. Ils ne sont pas soumis à un plafond de dépôts.

Les fonds déposés sur les super livrets sont disponibles en permanence. Le compte peut être clôturé à tout moment. Contrairement aux livrets réglementés (Livret A, etc.), les intérêts des livrets bancaires sont assujettis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Le point maintenant.

Super livret : fonctionnement

L’ouverture d’un livret bancaire (aussi appelé compte sur livret) est accessible à toute personne physique, y compris mineure, si elle y est autorisée par l'un de ses parents.

Les associations peuvent également ouvrir un « super livret ». Administrativement :

  • Le livret bancaire ne comporte ni frais d'ouverture ou de clôture, ni frais de gestion. Il est possible de cumuler plusieurs livrets bancaires par personne.
  • Un versement minimal d'environ 15 € est demandé lors de l’ouverture du livret.
  • Les versements et les retraits sont libres. Les plafonds de dépôt sont rares ou très élevés.

Le calcul des intérêts s’effectue par quinzaine. Il est donc préférable d’effectuer des versements le 15 ou le 30 du mois et des retraits le 1er ou le 16 du mois. Les intérêts sont versés en fin d’année civile.

Contrairement aux livrets réglementés (Livret A, etc), la rémunération des livrets bancaires est librement fixée par l'établissement financier.

Points à vérifier avant de souscrire un super livret

Pour attirer les clients, banques proposent généralement un taux attractif (brut) pour attirer les nouveaux clients, parfois dans la limite de certains plafonds de dépôts et pour une durée limitée.

Une fois cette période achevée, la rémunération retombe à un niveau « normal », c’est-à-dire légèrement supérieure à celle du livret A (0,50 % depuis le 1er février 2020). Il est donc important de vérifier ce que donne la rémunération « usuelle » du livret.

Les clients peuvent également bénéficier de taux promotionnels pendant une période de temps limitée pour leurs nouveaux versements. Là aussi, ces conditions sont à jauger, car il ne sert pas à grand chose de profiter d’un taux boosté durant 3 mois si, une fois cette période terminée, le rendement chute très bas, ce qui peut arriver.

Il faut se monter vigilant sur l'offres de services annexe du livret :

  • Certains établissements permettent une gestion « en ligne » (virements, retraits, etc), d’autre pas.
  • De même, il est préférable de s’assurer que la détention du livret va de pair avec la remise d’une carte de retrait (gratuite) dans les distributeurs du réseau.

Fiscalité des super livrets bancaires

Les livrets bancaires rapportent peu :

  • D’abord parce que dans un contexte de taux bas, leur rémunération est des plus mesurée. Fin 2019, leur rémunération moyenne se situait à 0,09 %.
  • Par ailleurs, la rémunération brute des livrets bancaires est fiscalisée.

Les gains sont taxés à l’impôt sur le revenu :

  • Ils font l'objet du prélèvement forfaitaire unique au taux global de 30 % (12,8 % pour l'impôt sur le revenu et 17,2 % pour les prélèvements sociaux) lors de leur versement.
  • Ils doivent ensuite être reportés sur la déclaration de revenus et sont, soit imposés au taux forfaitaire de 12,8 %, soit imposés au barème progressif de l'impôt sur le revenu (selon l'option choisie).

Au final, la rémunération nette d’un livret affublé d’une rémunération brute de 60 % brut rapporte moins de 0,30 % net.

Épargne

Épargne : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur où placer votre argent
Télécharger mon guide