Valeurs mobilières

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Les valeurs mobilières sont les titres émis par des personnes morales, publiques ou privées, transmissibles par inscription en compte. Les plus courantes sont les actions, les obligations et les OPCVM (SICAV, FCP).

Interchangeables et fongibles, elles peuvent être cotées en bourse.

Valeurs mobilières : définition

Selon la Société interprofessionnelle pour la compensation de valeurs mobilières (SICOVAM) : «  (…) le terme de valeurs mobilières s’entend d'un ensemble de titres de même nature, cotés ou susceptibles de l'être, issus du même émetteur et conférant par eux-mêmes des droits identiques à leurs détenteurs ; tous droits détachés d'une valeur mobilière, négociable ou susceptible de l'être, sont assimilés à une valeur mobilière ».

Principaux types de valeurs mobilières

Les types de valeurs mobilières sont extrêmement diversifiés : certificats d’investissement, bons de souscription, warrants, options, titres de créances négociables...

Les plus usitées sont les actions, les obligations et les OPCVM.

Les actions

Chaque action représente une part de capital d'une SA ou d’une société en commandite par actions.

Ce sont des titres de propriété représentant une fraction du capital d'une société. L’actionnaire reçoit une partie du bénéfice de cette société sous forme de dividendes, payés généralement en espèces, une fois par an.

Juridiquement, l’actionnaire dispose d’un droit de gestion se matérialisant par le vote en assemblée générale. Le nombre de voix de l'actionnaire est proportionnel au nombre d'actions détenues. Plus que dans la distribution des dividendes, l'intérêt du placement en actions réside dans la plus-value réalisée lors de la revente de l'action, mais si la société fait faillite, l'actionnaire perd la totalité de sa mise.

Plusieurs ratios permettent d'évaluer le prix des actions. Parmi les plus réputés figurent le Price Earning Ratio (cours de bourse /bénéfice net par action) et le Bénéfice Net Par Action (bénéfice net /nombre total d’actions).

Les obligations

Il s’agit d’une reconnaissance de dette représentant un emprunt. Les obligations sont classées selon la solidité de l’émetteur :

  • Première catégorie pour l'État ou le secteur public.
  • Seconde catégorie pour les entreprises du secteur privé ou des collectivités sans garantie d’État.

Les détenteurs d'obligations sont des créanciers qui récupéreront la somme qu’ils ont investie à une date fixe (par exemple, 5 ans). Entre-temps, ils reçoivent un coupon, c’est-à-dire une rémunération périodique.

L'intérêt d'une obligation (taux) varie en fonction de la durée de l’emprunt et des conditions du marché au moment de l'émission. L'intérêt peut être fixé une fois pour toutes à l'émission de l'emprunt (obligation à taux fixe) ou bien évoluer durant la vie de vie du titre en fonction d'un indicateur financier (obligation à taux variable).

  • Les obligations sont émises sur le marché « primaire » qui est surtout réservé aux investisseurs professionnels.
  • Les titres sont émis sur le marché secondaire. C’est là, sur ce marché de l'occasion, que s’échangent les obligations cotées avant qu’elles aient atteint leur date de leur remboursement.
Lire l'article Ooreka

Les OPCVM

Les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ont pour but  de gérer un portefeuille d’actions et d’obligations pour le compte des investisseurs.

Ils peuvent être investis sur différents segments : le marché monétaire, le marché obligataire, le marché action ou encore être « diversifiés », c’est-à-dire placés sur plusieurs catégories d’actifs afin de diversifier les sources de gains potentiels.

On distingue 2 grandes catégories d’OPCVM : les OPCVM de capitalisation et les OPCVM de rendement.

  • Les premiers réinvestissent les dividendes dans l’OPCVM afin de créer un « effet boule de neige ».
  • Les autres servent des revenus qui sont distribués le plus souvent tous les 3 mois.

La valorisation d’une part d'OPCVM est évaluée à partir de se sa valeur liquidative (portefeuille/nombre de parts ou d’actions émises). Certains OPCVM sont dits « profilés », ils sont associés à un niveau de risque gradé que l’investisseur accepte d’endosser (ou pas) selon ses attentes patrimoniales.

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire

Les investissements sur le marché au comptant

Coupon couru Covered bond Dividende préciputaire Super dividende Financement de marché Code ISIN Les actions en Bourse Obligation convertible OAT PAMP Exchange Traded Funds Fonds à formule Tracker CAC 40 Coupon zéro Demande d'agrément d'un organisme de placement collectif en valeurs mobilières Sicav Ornane Valeur faciale FCP Produits négociables à la Bourse de Paris Penny stock Obligation subordonnée Obligations d'État Dette hybride Vente à découvert Prime de non conversion Obligations remboursables en actions Titre au porteur identifiable Fonds flexibles Obligations vertes Détachement du dividende Dividende majoré Point de base Les obligations en Bourse Titres de dette Toutes les clés pour investir dans les obligations d'entreprises Junk bonds Obligation corporate Convexité d'une obligation Émission d'actions Certificat d'investissement Actifs financiers OATI Reverse convertible CLN Emprunt obligataire Titre hybride Valeurs mobilières SRD classique Duration d'une obligation TSDI Obligations perpétuelles Bon de caisse Obligations à bons de souscription d'actions (OBSA) Bon du Trésor Rendement actuariel Fixed income Fonds indiciels Closed-end fund Actions propres Titres de créances négociables Action à dividende prioritaire Débouclage Gestion active CDO Avis d'opéré Sicav monétaire Action de préférence OPCVM