Small caps

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Une small cap est une entreprise à petite capitalisation.

On considère généralement que la capitalisation boursière (prix de l’action X nombre de titres en circulation) d’une small cap est de + ou - 250 millions d’euros.

En France, l'indice représentatif de cette catégorie d'entreprises est le CAC Small.

Caractéristiques des small caps

Ce sont souvent des entreprises en plein essor. Certaines ont le potentiel nécessaire pour devenir des « big caps ». D’autres pas. Faire le tri parmi ces valeurs n’est pas toujours facile, car elles sont cotées sur des marchés où les entreprises fournissent moins de renseignements financiers que celles inscrites au CAC 40. Par ailleurs, leur grand inconvénient est d’être peu liquides.

À Paris, les actions françaises sont réparties en 3 compartiments selon leur capitalisation boursière :

  • Le compartiment A regroupe les valeurs affichant plus de 1 milliard d'euros de capitalisation (« large caps ») ;
  • Le compartiment B, celles dont la capitalisation est comprise entre 150 millions et 1 milliard d'euros de capitalisation (« mid caps ») ;
  • Le compartiment C, celles dont la capitalisation est inférieure à 150 millions de capitalisation (« small caps »).

Pour suivre la performance globale des small caps du compartiment C, on peut se référer à l’indice CAC small. Il englobe environ 240 valeurs. Le poids des sociétés est pondéré selon leur flottant (partie des actions effectivement susceptible d’être échangée en bourse). L’influence de chaque société est plafonnée à 15 % au moment de la révision trimestrielle de l'indice.

Un cran plus haut, le CAC Small 90 est plus sélectif : basé, sur les 90 valeurs les plus « faibles » de l’indice SBF 250, il est calculé en tenant compte de la capitalisation boursière et de la liquidité des titres. Le tout est pondéré par le flottant.

Attraits des small caps

Investir dans des small caps est plus risqué que de jouer les large caps. En effet, avant d’acheter les titres d’une société, un investisseur recherche un certain nombre d’informations qui lui apporteront des éclaircissements sur la solidité et l’avenir de cette entreprise. Avec une small cap, il dispose rarement d’un tel historique.

Autre talon d’Achille : la volatilité du cours des small caps est élevée. Les actions des petites valeurs sont peu entourées. Aussi, même une transaction d'un faible montant a-t-elle parfois un impact considérable sur les cours.

Toutefois, il ne faut pas perdre de vue parmi de ces sociétés lilliputiennes, certaines offrent des promesses de rendement supérieures à la moyenne du marché. Elles sont de surcroît moins chères que les stars de la cote, ce qui permet la diversification d’un portefeuille boursier à moindre coût.

Pour les spécialistes, le principal attrait des small caps résulte de leur petite taille. Elle favorise :

  • Une croissance plus rapide que celle des entreprises parvenues à maturité.
  • Une équipe de direction (ou un dirigeant) capable de prendre des décisions rapidement.
  • Une forte implication des dirigeants motivés par des participations directes dans une entreprise qu’ils ont souvent eux-mêmes criée.

Sélection des small caps

Pour faire le tri entre les 250 valeurs qui composent le CAC Small et sélectionner celles qui présentent le meilleur profil de performance économique, les gérants utilisent deux approches : la gestion « Bottom-Up » et la gestion « Top-Down ».

  • La gestion « Bottom-Up » consiste à investir dans une société dont le cours est sous-évalué par le marché malgré son fort potentiel de rendement. Le gérant sélectionne ses valeurs en fonction de ce critère à un instant T. Le « flair » tient un rôle important dans cette approche assez subjective.
  • La gestion « Top-Down » est plus méthodique. Elle repose d’abord sur une analyse macro-économique de l'ensemble des secteurs de la cote, afin d’isoler ceux présentant un fort potentiel de hausse. Ce n’est que dans un second temps, en partant de ce « top », que le gérant plonge dans le détail des valeurs (down) pour y sélectionner celles qui, selon ses prévisions, se détacheront du lot.

En croisant ces 2 méthodes, on peut arriver à la construction d’un portefeuille diversifié à risque relatif maîtrisé, le pourcentage de small caps ne devant jamais excéder 20 % d’un portefeuille boursier, selon les spécialistes.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Méthodes

Sommaire