Tracker CAC 40

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les trackers CAC 40 sont des fonds indiciels cotés (aussi appelés Exchange Traded Funds/ETF) qui s'efforcent de répliquer ou de dupliquer la performance de l’indice phare de la bourse de Paris.

Ils sont assimilés à des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Indiciels (OPCVMI) et son cotés en bourse.

Trackers CAC 40 : principe de fonctionnement

Les trackers CAC 40 s’adressent à ceux qui souhaitent jouer un marché dans sa totalité, à la hausse ou à la baisse, avec ou sans effet de levier.

Leurs caractéristiques

La plupart des trackers CAC 40 sont éligibles au Plan d’Épargne en Actions (PEA).

Ils sont proposés par différentes sociétés de gestion.

Comme des actions, ils disposent d’un code ISIN (suite de lettres et de chiffres permettant d’identifier une valeur mobilière) et son cotés en continu.

Ils s’adressent aux investisseurs qui préfèrent jouer le CAC dans sa totalité plutôt que d’entrer dans le détail des valeurs. En achetant un tracker, l’investisseur devient donc propriétaire d’une petite part de LVMH, de Carrefour, de Danone, de BNP Paribas, autant d’entreprises aux secteurs d’activités totalement différents.

Le principal attrait de cette diversification est de « pooler » les risques entre les 40 sociétés du CAC plutôt que de les concentrer sur quelques-unes, ce qui réduit le risque de perte. Ces produits restent néanmoins très volatils.  

Leur prix

Le prix du tracker reflète une fraction de l'indice, par exemple 1/10e ou 1/100e du CAC 40. Si le niveau de l'indice est de 4 200 points et que le tracker représente 1/100e de sa valeur du CAC, le prix d'une part sera de 42 euros.

Comme tous placements financiers, l’achat d’un tracker CAC 40 occasionne des frais de gestion annuels. Ils tournent autour de 0,20 à 0,30 %.

Choix d'un tracker CAC 40

Il existe une vingtaine de trackers CAC 40 cotés à Paris. Commissions, prêt de titres éventuels, différences dans l'indice répliqué, tous ne se valent pas. Selon un récent comparatif réalisé par la société Morningstar, les performances annualisées de 6 trackers CAC 40 sur 3 ans s’étageaient, par exemple, de 16,39 à 17,22 % (au 24 mars 2015).

Ces différences de performances sont liées à un certain nombre de caractéristiques.

Indexation

S'il n’existe qu’un indice CAC 40, il se décline en plusieurs variantes. Les principales sont la version PR (price return) qui tient seulement compte du prix des actions et  la version TR (total return) qui prend aussi en compte les dividendes.

Un tracker indexé sur le CAC TR est théoriquement plus rentable bien que les frais de gestion soient parfois plus élevés qu’avec une version CAC PR.

Réplication

Pour répliquer le sous-jacent, les trackers CAC 40 ont deux options possibles : acheter tous les titres en direct ou bien des produits dérivés le « reproduisant ».

Dans le premier cas, les trackers sont dits « physiques » et dans le second « synthétiques ». L’encours des trackers « physiques » est supérieur à celui des produits « synthétiques », certains investisseurs estimant qu’ils apportent de meilleures garanties de sécurité.

Tracking error

Les performances des trackers CAC 40 ne correspondent pas exactement à celle de l’indice. L’écart avec le sous-jacent est appelé « tracking error ». Il représente la volatilité annualisée du cours de l’ETF par rapport à son indice.

Effet de levier

Certains ETF permettent de jouer le CAC 40 avec un effet démultiplicateur ou de parier sur sa chute :

  • Les « leveraged » trackers démultiplient la performance du CAC grâce à leur effet de levier. Ce « leverage » est obtenu grâce à l’endettement. Le risque de perte est limité au montant de la mise initiale, et les perspectives de gains augmentent selon un système de multiple (par exemple × 2). Ces trackers sont réservés à un public averti.
  • Les investisseurs anticipant une baisse du CAC peuvent miser sur les « short trackers » a leur disposition. Leur principe est de délivrer un rendement inverse à celui de l’indice. Que le CAC perde 15 % et le tracker progressera symétriquement de 15 %. Comme les produits « leveragés », ces short trackers ne sont pas destinés à un investisseur lambda.

Trackers CAC 40 et environnement boursier

Ces produits sont bien adaptés à un environnement boursier fluctuant est peuvent servir à plusieurs types de stratégie : couverture, spéculation, diversification. 

Parmi leurs avantages, on retiendra :

  • la mutualisation du risque. Acheter un tracker CAC 40 revient à mettre toutes les actions en portefeuille. Beaucoup de trackers sont éligibles au PEA et au SRD ;
  • les frais sont moins élevés que ceux pratiqués par les SICAV actions. Le rapport est de 1 à 5 ;
  • les teneurs de marché garantissent une fourchette d'achat/vente permanente dans le carnet d'ordres.

 Parmi les inconvénients :

  • les trackers CAC 40  n’offrent pas de garantie sur le capital ;
  • ils sont volatils ;
  • la performance du CAC n’est pas restituée à 100 % (tracking error) ;
  • les parts/actions achetées sur un marché secondaire peuvent supporter des frais de courtage.

Pour aller plus loin :   

  • Zoom sur les principaux indices boursiers.
  • Tout savoir sur le DAX (ou Deutscher Aktien indeX), principal indice allemand de la bourse de Francfort. Il regroupe les 30 plus grandes capitalisations allemandes.
  • Le Nikkei 225 est l'indice boursier phare de la bourse de Tokyo. Lisez notre page dédiée.

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire