Penny stock

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2020

Sommaire

Cet anglicisme désigne des valeurs ne coûtant que quelques « pennies », l'équivalent du centime outre-Manche. La cote parisienne compte environ une centaine de penny stocks. Leur valeur est généralement inférieure à 1 €.

Beaucoup des entreprises considérées comme des penny stocks sont des sociétés malades dont les actions ont beaucoup baissé. Parmi elles, on a notamment recensé Eurotunnel, Eurodisney, Alstom, Thomson, etc. Depuis, certains titres ont connu un redressement spectaculaire. Explications.

Trois types de penny stocks

Très spéculatif, ce segment de la cote boursière est réservé aux investisseurs avertis. Les investisseurs distinguent 3 types de penny stock :

  • Les « pépites » dont le potentiel de croissance est important, mais mal repéré par les investisseurs.
  • Les « obstinées », c’est-à-dire celles qui on fait le choix de se rendre accessibles en multipliant les divisions d'actions afin d’attirer le plus d’investisseurs possible.
  • Les « stars déchues », des entreprises dont la gestion décevante a provoqué une spectaculaire chute des cours comme ce fut par exemple le cas avec Eurotunnel, ST Dupont, Alcatel-Lucent, Sequana, PagesJaunes, etc.

Penny stocks : caractéristiques

Les penny stocks ne sont pas tenues à la même transparence comptable que les entreprises cotées sur les grands marchés réglementés. Si elles peuvent sembler idéales pour gagner rapidement de l’argent en bourse, il faut garder en mémoire qu’elles sont souvent tombées à ce niveau suite à un accident de parcours. Il s’agit donc d’un investissement à haut risque.

 Structurellement, les penny stocks ont 3 caractéristiques.

Manque de liquidités

Les penny stocks sont peu liquides. Faibles, les volumes de transaction les rendent difficiles à acheter ou à céder. Les carnets d’ordre peuvent être bloqués durant des jours. Ce manque de liquidités ouvre la porte à des manipulations financières.

On recense 2 grands types de manipulation de cours sur les penny stocks :

  • Pump and dump  : ce type de fraude consiste à gonfler artificiellement le cours d’une action en utilisant des annonces, des rumeurs ou des spams pour susciter une hausse des cours significative. L’auteur de la manipulation liquide sa position dès que le cours a suffisamment augmenté, avec un profit important.
  • Poop and Scoop : c’est la logique inverse. Les instigateurs propagent de fausses nouvelles à contenu négatif pour faire plonger les cours et acheter le titre à bas prix. Puis, ils les revendent avec profit lorsque le marché a réalisé que ces rumeurs négatives étaient bidon.

Volatilité des cours

Les cours sont volatils. En raison du faible faible prix des actions, un ordre de quelques milliers d’euros déclenche proportionnellement un gros volume de transaction. Pour un cours compris entre 0 et 50 €, les règles de fonctionnement d’Euronext prévoient un « pas de cotation » (écart minimal entre deux cours de cotation consécutifs) de 0,01 €. En d’autres termes, pour un instrument financier cotant 1 €, l’augmentation d’un seul « pas » correspond à un gain immédiat de 1 %. Ce ratio est d’autant plus fort que le cours est proche de 0 €.

Résultat, des fluctuations de cours importantes peuvent être provoquées par des transactions qui seraient sans effet sur des titres fortement capitalisés.

Profil de risque important

Cette forte volatilité est associée à un profil de risque important. Dans un marché de très petites capitalisations, les entreprises naissent et meurent rapidement. Pour l’investisseur, apprécier les probabilités de réussite ou d’échec est difficile, car les penny stocks sont moins suivies par les analystes dans la mesure où elles ne sont pas tenues de rendre publics l'intégralité de leurs résultats financiers.

Toute surprise positive ou négative peut avoir un effet très important sur le cours. Parmi les redressements opérationnels permettant à une action de sortir par le haut, on peut notamment citer Eurotunnel.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire