Marché à terme

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Sur un marché à terme, les règlements s’effectuent après la conclusion de la transaction. Ce type de marché permet notamment d'échanger des contrats.

En outre, les marchés à terme sont très utiles pour la négociation autour d'actifs (taux de change, matières premières, actions, etc).

Cet article fait le point sur la notion de marché à terme et sur son utilité pratique.

Marché à terme, comment ça fonctionne ?

On peut utiliser le marché à terme soit pour se protéger lors d'une transaction financière, soit pour augmenter ses profits par le biais de la spéculation :

  • Une opération de couverture sert à se protéger des risques financiers. Elle utilise le marché à terme avec l’objectif d'atténuer le risque lié au changement de prix d'une position sur le marché.
  • Une opération de spéculation financière consiste à acheter ou vendre des contrats à terme dans le dessein de faire un profit, mais sans intention réelle d’acquérir l’actif en jeu dans le contrat.

Les contrats qui s’échangent sur le marché à terme sont achetés par des investisseurs.

Le rôle initial des contrats à terme reste toutefois de minimiser les risques de pertes :

  • Les pertes sont généralement liées aux fluctuations de cours de l'actif sur lequel les contrats s'adossent. Le contrat à terme permet de mieux anticiper ces fluctuations et de garantir la sécurité des parties.
  • Par exemple, les contrats à terme permettent à un producteur de blé de vendre sa récolte à un prix convenu d’avance.

Comment se positionner sur le marché à terme ?

Les deux parties d'un contrat à terme s’engagent à acheter ou à vendre un volume déterminé d’actif sous-jacent, à une date d’échéance et à un prix convenus à l’avance.

Les contrats à terme permettent de parier sur la hausse ou la baisse de l'actif sous-jacent :

  • Les investisseurs pariant sur la hausse de ce sous-jacent prennent une position à long terme. Ils s'engagent à acheter l'actif en jeu à une date et à un prix convenus d’avance.
  • Les investisseurs pariant sur la baisse du sous-jacent prennent une position à court terme. Ils s'engagent à vendre l’actif sous-jacent à une date et à un prix convenus d’avance.

À l’échéance du contrat, deux cas de figure sont possibles :

  • Si le prix de l'actif sous-jacent dépasse le prix spécifié à la conclusion du contrat, l’acheteur du contrat réalise un profit et le vendeur du contrat subit une perte.
  • Si le prix de l'actif sous-jacent se situe sous le prix fixé à la conclusion du contrat, l’acheteur du contrat subit une perte et le vendeur dégage un profit.

Comment investir sur un marché à terme ?

La plupart des contrats à terme sont négociables sur un marché réglementé. Ils sont accessibles par le biais d’intermédiaires spécialisés. Leur usage est réservé aux investisseurs avisés.

Voici toutefois un récapitulatif du déroulement habituel des transactions sur un marché à terme.

Dépôt de garantie

Préalablement à toute négociation, l’investisseur doit verser un dépôt de garantie auprès de la chambre de compensation, via son intermédiaire financier :

  • Ce dépôt est placé sur un compte.
  • Il est destiné à couvrir le risque de mise en difficulté d’un investisseur si les cours évoluent défavorablement.

Liquidation des positions et appels de marge

Chaque jour après la clôture du marché, les positions sont liquidées artificiellement sur la base du cours de compensation :

  • Le cours de compensation est calculé à heure fixe, à la fin de chaque négociation sur un marché à terme. Il se base sur le cours constaté de l'actif en jeu à cette heure précise.
  • Le cours de compensation permet de calculer les appels de marge. Ces derniers représentent la somme potentiellement gagnée ou perdue par le trader à l'issue de la séance et au vu du cours de compensation.
  • L'appel de marge est prélevé ou crédité par la chambre de compensation sur le compte du trader, afin de couvrir la dépréciation ou, à l’inverse, l’appréciation des contrats en position.

Échéance du contrat et reconduction

À l’échéance du contrat, celui-ci est « liquidé ». Cela signifie que la vente suivie d’un achat, ou l’achat suivi d’une vente, sur le même actif sous-jacent, aboutit à un profit ou une perte :

  • Toutefois, il est parfois possible de « rouler » sa position, c’est-à-dire de la reconduire sur échéance ultérieure. Cela permet de gagner du temps en cas de potentielle perte de profit.
  • Pour reconduire une position acheteuse, il faudra en même temps vendre l’échéance en cours (celle qu'on veut reconduire) et acheter une échéance plus lointaine. Si on veut reconduire une position vendeuse, il faudra faire l'inverse.

Pour approfondir le sujet :

  • La Bourse, c'est compliqué, mais ça peut rapporter. Pour comprendre les bases du fonctionnement des marchés financiers, rendez-vous sur notre page Bourse.
  • Découvrez toutes les caractéristiques à prendre en compte avant de choisir un placement financier.
  • Pour vous faciliter la vie, découvrez tous les chiffres et indices officiels. On vous donne l'information, à vous d'en faire bon usage !