Point de base

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

En langage financier, un point de base représente un centième de pourcentage. Ainsi, si une banque centrale baisse, par exemple, son taux directeur de 0,50 % à 0,25 %, on dira qu’elle l’a diminué de 25 points de base (0,25 %).

Les points de base servent en quelque sorte d’unificateur. Ils permettent aux investisseurs de disposer de la même référence lorsqu’ils comparent des variations des taux d'intérêt, la cotation d’une obligation, l’évolution des indices, etc. Explications.

Point de base et marchés financiers

Un point de base est une unité de mesure fréquemment employée par les traders. Elle permet de quantifier les mouvements au niveau des taux de change ou autres pourcentages. En anglais ces points de base sont souvent désignés en "bps", "bips" ou simplement en "points".

L’intérêt du point de base est de permettre une mesure fine, car les variations de taux sont souvent inférieures à 1 % sur les marchés financiers. La base est donc une fraction de pourcent. Cent points de base équivalent à 1 %.

Un point de base est l’équivalent de 0,01 % (1/100e de pourcentage) ou de 0,0001 (en forme décimale).

La façon la plus simple de convertir les points de base en pourcentage est de les multiplier par 0,0001.

À l’inverse, lorsqu’il s’agit de convertir un pourcentage, il faut diviser le pourcentage par 0,0001 pour obtenir le nombre de points de base.

Le point de base est une unité de mesure fréquemment utilisée en finance pour décrire la variation d’un pourcentage ou le taux d’un produit financier :

  • Sur le marché des taux, l'unité minimale est le point de base. Si un taux passe de 2 à 2,1 %, il aura, par exemple, augmenté de 10 points de base.
  • Les obligations sont cotées en pourcentage de la valeur nominale (hors coupon couru). Pour obtenir le prix d’une obligation, il faut multiplier le nominal par le cours exprimé en pourcentage, augmenté du coupon couru (également coté en pourcentage). Les variations de cours, qu’il s’agisse de la valeur de l’obligation ou de celle du coupon, sont calculées en points de base. Le prix de ce point détermine celui d'une obligation suite à un changement de rendement d'un point de base. C'est une autre façon de mesurer le risque de taux d'intérêt en calculant la variation du prix d'une obligation, par exemple si les taux varient de 1 %.

Effets en chaîne des points de base

Une variation de quelques points de base du taux directeur d’une banque centrale suscite des effets en cascade : en cas de hausse, le coût de la liquidité augmente pour les établissements financiers. Ceux-ci répercutent les effets de cette hausse auprès de leurs clients, notamment en en ce qui concerne les crédits immobiliers. Ce renchérissement a parfois un impact systémique.

Ainsi, dans les années 2000, la hausse de 425 points de base des taux d'intérêt directeurs de la Réserve fédérale (passés de 1 à 5,25 % entre 2003 et 2006) a entraîné la flambée du taux des crédits immobiliers outre-Atlantique, amorçant ainsi la fameuse crise des « subprimes ». La plupart des emprunts américains étant à taux variable indexé sur le taux directeur de la FED, les foyers les plus modestes sont devenus incapables d’honorer leurs échéances de remboursement. De fil en aiguille, cette situation a contaminé le système bancaire américain, puis mondial.

En revanche, la baisse du taux directeur d’une banque centrale a théoriquement pour effet de diminuer celui du crédit à court comme à long terme en favorisant les conditions nécessaires à la reprise de la consommation et de l’investissement.

Pour en savoir plus :

  • La Bourse, c'est quoi ? Tout ce qu'il faut savoir avant d'investir sur les marchés financiers.
  • Pourquoi acheter des actions en Bourse et comment les suivre ?
  • Découvrez le guide de l'épargne Ooreka téléchargeable gratuitement pour trouver la solution adaptée à votre situation.

 

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire