Marché interbancaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le marché interbancaire est un marché financier de gré à gré sur lequel les banques commerciales se prêtent des fonds entre elles, le plus souvent à court terme (moins d’un an).

Avec le marché des titres de créances négociables et celui des swaps de taux, le marché interbancaire est une constituante du marché monétaire. Ce dernier est directement influencé par les taux directeurs que pratiquent les Banques centrales, comme la Federal Reserve System (FED) aux États-Unis ou la Banque Centrale Européenne (BCE) pour le vieux continent. Le point maintenant.

Marché interbancaire : fonctionnement

Réservé aux établissements de crédit et aux Banques centrales, le marché interbancaire est un lieu de négoce entre les banques. Celles qui se trouvent en excédent de trésorerie prêtent de l'argent aux établissements qui en cherchent, moyennant un taux d’intérêt.

Les principaux taux d’intérêt de référence sur le marché interbancaire sont l'EONIA et l’EURIBOR :

  • L’EONIA (Euro OverNight Index Average) s’applique aux prêts interbancaires à échéance d’une journée. Il est calculé à partir des déclarations de grandes banques qui transmettent à la BCE la moyenne des taux des prêts remboursables en un jour qu'elles se sont accordés entre elles. La BCE effectue une moyenne générale et la publie en début de matinée.
  • L'EURIBOR (Euro Interbank Offered Rate) est le taux interbancaire offert entre les banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il porte sur différentes maturités allant de 1 à 12 mois. L'EURIBOR est calculé quotidiennement à partir d'un panel représentatif de grandes banques et correspond à la moyenne des taux prêteurs sur plusieurs échéances.

Utilité du marché interbancaire

Ce marché permet aux banques d’optimiser la gestion de leur trésorerie. Son bon fonctionnement est nécessaire au financement de l’économie, puisque les liquidités que les banques s’échangent sont ensuite de nouveau prêtées aux agents économiques.

Eonia et Euribor sont notamment utilisés pour fixer les intérêts des crédits et des intérêts versés aux épargnants. L’Euribor est, par exemple, utilisé dans la fixation du taux de rémunération du livret A, ou encore pour calculer l’indexation des immobiliers à taux variable.

Pour atteindre ces objectifs, elles peuvent intervenir directement ou indirectement sur le marché interbancaire.

Intervention indirecte

En Europe, la BCE fixe par exemple différents taux lui permettant de réguler le volume de liquidités en circulation :

  • Le taux des réserves obligatoires lui permet de fixer le montant de liquidités que les banques doivent placer obligatoirement dans ses coffres. En augmentant ce taux, elle peut pomper une partie de ces liquidités et inversement.
  • Le taux directeur : ce taux est celui auquel les banques empruntent directement de l’argent au guichet de la BCE pour se refinancer.
    • Si ce taux est élevé, elles peinent à trouver des liquidités et répercutent cette hausse auprès de leurs clients (entreprises, particuliers). Résultat : les taux grimpent, la masse monétaire se contracte.
    • À l’inverse, si les taux directeur chutent, les établissements de crédit ont moins de difficultés pour se refinancer. Résultat : la masse monétaire se dilate.
  • Le taux plancher : la BCE peut jouer sur le taux plancher auquel les banques en situation d’excédent de trésorerie placent leurs liquidités dans ses coffres. Si ce taux est bas (ou négatif) les banques sont incitées à prêter leur excès de trésorerie via le marché interbancaire. Si ce taux monte, la situation s’inverse.

Intervention directe

La BCE peut offrir ou retirer des liquidités sur le marché monétaire grâce à la technique de l’open market, qui repose sur l'achat et la vente « fermes » (définitives) de titres, comme les bons du Trésor. Selon qu’elle achète ou vend des titres, la BCE dilate ou réduit la masse des liquidités.

Par ailleurs, la BCE prend en pension les actifs que des banques lui apportent pour obtenir une avance de liquidités. Si la quantité de capitaux offerte est large, les banques se refinancent à moindre coût et les taux baissent. Mais, si la BCE emprunte beaucoup d’argent, la donne change : la demande de capitaux augmente et les taux grimpent.

Pour en savoir plus :

  • L'Euribor est un taux de référence du marché interbancaire européen, qui représente le taux d'intérêt auquel les banques européennes se prêtent des fonds.
  • Une banque d'investissement s'occupe plus généralement des activités de marchés.
  • On parle souvent d'inflation sans en connaître réellement la définition et les causes. Nos spécialistes vous informent sur les mécanismes économiques mis en jeu.