Fonds flexibles

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les fonds flexibles sont des placements dont la composition peut être modifiée régulièrement, en fonction du marché. Ils sont censés apporter un meilleur rendement que les fonds fixes.

Comment fonctionnent les fonds flexibles ? Zoom sur leurs caractéristiques et leurs inconvénients.

Fonds non flexibles : principe

Le client confie ses économies à un fonds afin d'obtenir un certain rendement. Quand ce n'est pas un fonds flexible, le client et le gestionnaire décident dès le début que l'argent sera placé dans tel type de produit :

  • telles obligations, telles actions, or, matières premières ;
  • placements sur des valeurs françaises, internationales ou plus particulièrement européennes ;
  • placements dans tel secteur de l'économie ou tel autre ;
  • achat de telle ou telle devise, etc.

Le gestionnaire du fonds ne peut pas modifier la composition du portefeuille à sa guise. Le placement est fixe.

Généralement, si le client souhaite vendre tel type de produit pour acheter tel autre produit, on signe un nouveau contrat, ou un avenant au contrat initial.

Caractéristiques des fonds flexibles

Les fonds flexibles sont des OPCVM diversifiés (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières diversifiés). On les appelle aussi fonds diversifiés à gestion flexible ou fonds diversifiés à gestion discrétionnaire.

Diversification et réactivité

Le fonds flexible fonctionne de façon souple :

  • Dès le début, le gestionnaire dispose d'une grande liberté pour investir dans les produits qui lui semblent les meilleurs.
  • Il peut modifier la composition du portefeuille du client selon les opportunités du marché : réduire ou augmenter la proportion d'actions et d'obligations, vendre tel produit pour acheter tel autre produit, investir dans telle matière première.
  • Le portefeuille du client n'a pas une composition fixe déterminée une bonne fois pour toutes. Il évolue sans cesse, selon ce que le gérant considère être les meilleurs placements.
  • L'évolution constante du portefeuille du client ne nécessite pas de modifier à chaque fois le contrat entre le client et le fonds. Il n'est pas nécessaire non plus de solliciter à chaque fois l'avis ou l'accord du client.
  • Le fonds flexible est donc plus réactif par rapport aux évolutions du marché. Il permet aussi une diversification constante du portefeuille.

Rendement des fonds flexibles

Les promoteurs des fonds flexibles affirment que ces fonds rapportent beaucoup plus que les fonds fixes. Il semble cependant que les performances varient considérablement d'un fonds flexible à un autre.

Les fonds flexibles réduiraient également les risques de pertes quand les marchés chutent. Parallèlement, ils augmenteraient les chances de gain quand les marchés remontent.

Fonds flexibles : quels inconvénients ?

Les fonds flexibles nécessitent parfois de payer des frais divers relativement élevés. Par ailleurs, le gérant du fonds ne prend pas obligatoirement les bonnes décisions.

Les fonds flexibles ont parfois recours aux produits dérivés. Or, ces produits comptent parmi les plus toxiques.

Enfin, les dangers liés aux fonds flexibles sont les mêmes que ceux qui sont attachés à tous les placements financiers : en période de crise monétaire, financière, bancaire et économique, tout placement est risqué.

En définitive, le particulier qui veut placer ses économies a intérêt à bien lire le contrat le liant au fonds, avant de le signer.

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Types d'investissements

Sommaire